AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Un arrière-goût de pichon…[annulée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laitutue
Invité



MessageSujet: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Dim 28 Déc 2008 - 16:42

Horreur et putréfaction… Par les favoris jaunâtres de mon klabouter de père qui avait une mâchoire de vieux loup de mer, édentée et formidable mais pas plus de morale que la pire des créatures du monde des Douze et de celui des hommes, me serais-je donc trompée sur Primum-nocere ?…

Allongée négligemment sous un baldaquin d’un rose bontarien délicieusement suranné, je récupérais en gobant des grains de raisin, d’une débauche de meurtres en arène. Tout à coup, ma porte fut violemment ébranlée... Les sous-sols d’Otomaï s’emplirent de mugissements sourds… le murmure des ténèbres…Les guerriers du vieux barbon Wang revenaient-ils parachever leur oeuvre?

Je poussai alors la porte, traversai le corridor désert et parvins à l’escalier. Là j’entendis un petit bruit très doux, comme une respiration d’enfant… d’où venait ce souffle ? Je me laissai conduire et parvins dans un renfoncement de l’escalier, une petite niche triangulaire au bas des marches… je m’approchai…C’était là, recroquevillé et tremblant… un korrigan ? Un efle ? mais non… cette petite taille, ce corps obscène… ces longs cheveux cirés, ces mains larges et ces pieds palmés… L’œil bleu était perçant… il me fixait et me souriait, creusant au coin de ses yeux des rides profondes et luisantes…

« Terre en vue au point du zour…souquez ferme !… Laitutueuse, me voilà ! Le Black Kralamour a zeté l’ancre dans le port de Madestram cette nuit et ze n’ai pas résisté… Fallait que ze te vois… ma fille, tu es bien zolie mais ma déception est grande quand ze vois ce que tu es devenue... une démone aux ailes écarlate! »

Mon père qui depuis longtemps avait préféré les débauches nocturnes dans le giron accueillant des sirènes de Moon aux bras verts et dodus de ma pauvre mère - que le soulier de Sadida la garde de toutes malédictions ! – était là devant moi et ses yeux étaient emplis d’effroi.

« Pourquoi as-tu fait za ?… Tu t’es laissée trompée par une apparence… Les guerriers de Primum sont des kikoolol et leurs femmes des frangées-slimées…»

Mais de quoi parlait-il ? Pourquoi ce père insaisissable refaisait-il surface ce jour-là pour insulter de la sorte les noirs guerriers du Clan?
Je m’apprêtais à lui demander de s’expliquer quand l’auteur de mes jours, sans demander son reste, détala, sa cape cirée claquant au vent… Je me précipitai à ses trousses, déterminée à en savoir plus sur cette révélation qui me faisait dresser la verte chevelure… Il courait comme un lièvre, semant sur son passage désordre et tapage mais j’avais beau accélérer de toute la longueur de mes jambes, je fus incapable de le rattraper.
Entre les toitures qui luisaient au soleil levant, j’aperçus enfin la mâture d’un trois-mâts majestueux. Les rues étaient encore désertes mais des clameurs me parvenaient du port. Mon sang bouillait dans mes veines… Quand j’arrivais au port, Le Black Kralamour avait déjà repris la mer pour cingler vers les îles d’Où-est-l’Sang ou les îles Ma-rigolante. Seule une voile à l’horizon me saluait, comme une déchirure entre le ciel et les flots.
Je décidai donc d’élucider ce mystère et de me joindre aux guerriers de Primum pour quelques combats que j’espérais épiques et qui me conduiraient à postuler enfin, le temps de la réflexion étant passée pour moi…

Ce fut une soirée orgiaque certes : le ciel entier en était bouleversé, joli butin et double ration de ce nectar si voluptueux « Saint-Ixpé » de la meilleure cuvée. Mais comme si une main de géant avait brouillé soudain la voie lactée, semant le désordre dans les constellations …
« À moi, les démons, lançai-je tout à trac, pourfendons ce meulou dont les remugles empuantissent la région!
- MDR
- lol
- Kikoo Tutue, ta kel aje ?
- …. , bredouillai-je alors »
Arf…force me fut de constater que ces guerriers portaient effectivement le masque des disciples d’Erpée-la-Grande sur leur face boutonneuse de Kikoolol… pas plus d’Erpée dans les combats que de beurre en broche dans la cuisine de ma grand-mère Enutrof !

Ce qui était exigé par les Primigènes sur le grand registre du Clan n’existait pas sur la Terre des Douze…

Quelle déception ! Je décidai donc d’aller m’enivrer à la taverne de Djaul. J’en profiterais pour percevoir l’impôt exigé par Oto Mustam pour mériter le grade 31… Autre déception : même Jiaye Djaul était atteint par la malédiction du Verbe-Déserté… « undefined » répondait-il sans cesse… « undefined »… Je m’adressais donc à Ichassi Djaul, la servante et lui commandai un verre. Elle réajusta le torchon sur son bras, passa derrière le zinc où Jiaye répétait toujours le même mot et me tendit en ricanant un gobelet empli d’un liquide glauque et mousseux… Je lui rendis son sourire en l’assurant que j’avais l’habitude des alcools forts… Je reniflai le liquide verdâtre : des larmes me vinrent immédiatement aux yeux tant les émanations acides étaient puissantes…

Amère, je regrettais ma folle vantardise mais il fallait maintenant ne pas renier ma réputation et j’attrapai le verre. Je tendis mes muscles pour ne pas montrer les tremblements qui me prirent à ce moment là et vidai d’un trait le breuvage... « À la santé des Primigènes et des Passeurs ! » Pouah… un mélange de gloutorhum et de saumure sans doute… et puis cet arrière-goût de pichon…

Un arrière-goût de pichon… voilà, c’est tout ce qu’il restait de mes envolées d’Erpée…

.
Revenir en haut Aller en bas
Laitutue
Invité



MessageSujet: je corrige   Dim 28 Déc 2008 - 17:20

"le temps de la réflexion étant passé pour moi *"
et
"je m'adressai à Ichassi *"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yopimarus
[meneur retraité] Nain Bleu
avatar

Nombre de messages : 1779
Age : 29
Localisation : Paris ville lumière
Elément : le sixième
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Dim 28 Déc 2008 - 22:42

Plongée dans ses pensées, et sans doute déjà sous l’effet du breuvage douteux qu’elle avait ingurgité, Laitutueuse n’entendit pas la porte de la taverne s’ouvrir derrière elle. Elle ne le réalisa seulement lorsqu’elle vit Yopimarus s’asseoir à sa table, caressant un bwak verdâtre. Celui-ci ne cessait de lui mordre voracement ses longs doigts, tout en poussant de petits cris aigus et désagréables au possible.

-« Aaah, Kwoker, j’ai hâte de te voir devenir un kwakere, tu seras sans doute l’un des oiseaux nécrophages le plus immonde qui soit. Puisses-tu te repaître des cadavres qui joncheront notre route. On pense aux animaux chez Primum, oui, oui… » murmurait l’eniripsa, pour lui-même, ou pour le kwak de terre. Relevant la tête, il dévisagea la sadidette, puis son regard se fixa sur la poitrine avantageuse de celle-ci. Les deux restèrent immobiles un long moment dans cette position, jusqu’à ce que Laitutueuse prenne conscience que l’eniripsa était en train de s’abreuver visuellement de son corps. Elle écrasa alors, par reflexe, le bout de son bâton dans le visage de son interlocuteur, qui s’effondra au sol.

-« Par Djaul, pourquoi refuser l’utilité intrinsèque à ta nature de femelle ? Si absurde… » maugréa l’eniripsa en se relevant, reprenant place à la table.
« Finalement, c’est l’adjectif qui vous convient le mieux, et particulièrement à toi. Après avoir voulu nous rejoindre en tant qu’ange, désespérée par notre refus et renonçant à te convertir pour venir parmi nous, tu as souhaité effacer ta candidature, pour une raison obscure. Chose impossible, nous n’avons pu que la ranger soigneusement dans nos archives. C’est alors que tu nous apprends que tu t’es rangée officiellement du côté de Brakmar, seul obstacle à ta venue parmi nous, mais que tu ne souhaite plus rejoindre Primum. Enfin, après cela, tu traine dans des tavernes infectes, en maugréant pour toi-même des phrases incompréhensibles, mais dont on ne peut discerner que l’hostilité et le mépris à notre guilde. C’est une logique qui m’échappe.

Prends garde à toi, les nouvelles vont vite dans cette ville, et tu ressembles plus à une aigrie acrimonieuse qu’à autre chose, même si ce n’est pas réellement le cas j’ose espérer.

Je ne peux que réfuter en partie les attaques que tu nous reproche. « force me fut de constater que ces guerriers portaient effectivement le masque des disciples d’Erpée-la-Grande sur leur face boutonneuse de Kikoolol… ».

En dehors du fait qu’il existe des boutonneux très bien, non, je peux t’affirmer que nous ne faisons pas partie de la race des « Kikoolol ». J’ignore avec quels membres tu as combattu, et peu m’importe : c’est une règle chez nous de nous exprimer clairement, règle que chacun s'efforce de respecter. S’il arrive que certains membres soient plus enclins à un langage plus brut, et plus difficile à déchiffrer, nous leur faisons immédiatement la remarque, et si cette tendance persiste, et que notre choix de les avoir accepté parmi nous se révèle être une erreur, elle est rapidement corrigée. Après tout, qui es tu pour nous juger sur un ou deux combats sans connaître véritablement nos membres ? Ne pense tu pas que ton jugement est quelque peu hâtif et infondé ?

Enfin, tu sembles nous reprocher de « porter le masque d’Erpée », et de ne pas le pratiquer réellement. Il est vrai qu’à la différence d’une guilde comme La confrérie des Temps Anciens, nous ne pratiquons pas l’Erpée de façon continuelle et absolue, pour des raisons diverses, à la fois pratiques comme sociales. Est-ce un tort ? Que je sache, lorsque tu combats aux côtés de capsad, vous vous exprimez dans un langage commun, et non sous l’égide d’Erpée, non ? C’est le même cas entre nous. Nous ne faisons appel à Erpée que lorsque le moment et notre humeur s’y prête.

Ainsi, ta suffisance et tes critiques sont réellement à remettre en cause. Puisses-tu sortir de ta spirale négative, ou du moins l’user pour des fins plus appropriées que celle de boire en ruminant ta rancœur à notre égard. »


Dernière édition par Yopimarus le Dim 28 Déc 2008 - 23:55, édité 1 fois (Raison : Les fautes à gaby !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laitutue
Invité



MessageSujet: Re: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Dim 28 Déc 2008 - 23:17

Maudit breuvage en effet... émanations putrides... qui fait délirer, prononcer des paroles insensées...
Il ne faut pas boire sur le port avec les marins de passage... cela donne des hallucinations... et un second degré douteux et mal compris hélas...
Il me reste au matin une enclume sur la tête, un gout de poisson saumuré dans la bouche, des boutons sur la peau (si, si^^)...
Par la verrue du vérat, je ne boirai plus, foi de sadida!
Je suis repentante... en absurde femelle aigrie et acrimonieuse... je bats ma coulpe... finie la picole, je la laisse aux Pandawas.
Revenir en haut Aller en bas
laitutue
Invité



MessageSujet: Re: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Dim 28 Déc 2008 - 23:28

[HRP] ne lisez pas mon texte au premier degré.. c'était du deuxième.. j'exprimais juste mon goût pour le RP et n'ai voulu choquer personne. C'était une caricature ... ratée apparemment...[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Aschlan
[Bras droit] Xelor Relou
avatar

Nombre de messages : 915
Elément : Tempo Fugit
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Dim 28 Déc 2008 - 23:42

« Claps, claps, claps… » 

Une sérénade d’applaudissements cingla l’air embaumé de la taverne. Les effluves alcoolisés de la pièce s’enlaçaient timidement aux odeurs plus masculines et virils qui empestaient dans toute leur splendeur. Ce mariage incongru de senteurs antagonistes offrait un spectacle odorant déroutant pour les non initiés. Cependant le xelor, relique de temps passés et perdus, s’enivrait de telles senteurs exotiques et ésotériques.

« Gente damoiselle, que faites-vous en ces lieux hostiles? » interrogea Aschlan.

Il s’approcha avec l’agilité d’un félin de la sadida.

« Hum, vous a-t-on déjà avoué que vous empuantissez d’une aura angélique les lieux? Et ceci malgré le fait que vous arborez des ailes chatoyantes? Ah mais ce grand mystère n’en est point un, puisque les heures ont gravé en leur mémoire la solution à ce problème factice. Il y a encore peu vous vous baladiez dans nos contrées en déployant des ailes de plumes, n’est-ce pas? Mes frères vous ont refusé l’accès à notre clan pour cette raison et même affligé une petite leçon»

Le disciple du temps marqua une pause, un sourire s'essquissant sur son visage puis reprit.

« Quelle folie de revenir ici, et surtout quelle démence d’injurier nos immuables lois. Ainsi vous vous octroyez le droit de déblatérer des inepties plus imposantes qu’un kralamour géant? Certes vous avouez être une femelle aigrie et acrimonieuse, et quelle lucidité par ailleurs, mais le mal est fait petite impertinente. Je vous serais par conséquent gré de nous alléger de votre pesante présence, avant que ma colère ne se déverse sur vous mademoiselle. Quittez cette salle, quittez la cité sombre et retournez donc flâner en compagnie des ces putrides bontariens. Vous n’êtes point digne de vous tenir ici, en tout cas certainement pas assez pour vous permettre de déglutir pareilles absurdités sur mon clan et sur nos femmes.  »

Le xelor retourna dans la pénombre de la taverne, ses yeux rouges sang scintillaient dans l’obscurité, tel un fauve aux aguets.

_________________
Primum Nocere Ad Vitam Aeternam
Dolendo novit mortalis vitam
Dolendo discit mori mortalis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang
[Artisan] hein hein
avatar

Nombre de messages : 3742
Localisation : dans sa tête
Elément : opti
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Un arrière-goût de pichon…[annulée]   Mer 31 Déc 2008 - 13:30

Wang se saisit du verre usité de la jeune brakmarienne, le sentit et le remis dans les verres de service.

Une fille du capitaine du Black Kralamoure.. une fille de pirate reconnue par sa paternité.. rare chose en ces eaux douces..
Repensant aux comptes de grand-père Enutrof.. Wang se souvenait des téméraires pirates de l'époque..

Un baldaquin rose et un bâteau noir... dites moi donc... ça sent la frangée-slimée tout ça !

Déclinez donc vos intentions au lieu de déblatérer vos non-intentions, la taverne ne cesse de se noyer de récits d'ivrognes et de vermines tous plus borgnes les uns que les autres, votre statut ne vous permet pas les jugements voire pis les décisions.


Inclinant son chapeau conformément aux attributs pectoraux de la présente intruse, le vieillard retourna sur son tabouret en dentelle de kwak..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.networkanime.com/index-cat-kaos.html
 
Un arrière-goût de pichon…[annulée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le meilleur défenseur arrière !
» Vol de Swiss annulé: le copilote n'avait pas son permis !
» [RESOLU] Création d'avant, et d'arrière plans
» Un pas en arrière, deux pas en avant ...
» Adololz mage [annulé]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: