AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aorewen, le fidèle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Aorewen, le fidèle.   Jeu 2 Avr 2015 - 23:33

Aorewen, le fidèle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
I - Errance
II - Passé
III - Repentance
IV - Amis
V - Choix
VI - Retour

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Chapitre I : Errance – 2 martalo 645.
 
Il faisait noire nuit dans cette sombre cité qu’est Brâkmar. Une Sramette errait là parmi les rues, ne sachant pas vraiment où elle allait…
Pour la première fois de son histoire elle ressentait une émotion, et cette dernière ne lui était pas vraiment agréable ; elle connut la honte, et le sentiment d’abandon qui lui déchirait le cœur.
Aorewen pensait à son père, ce fier et puissant Sacrieur décédé il y a peu. Qu’aurait-il pensé d’elle s’il savait l’énorme erreur qu’elle avait commise ? Qu’aurait-il dit devant la désolation dans laquelle elle avait menée la famille ? Elle savait qu’il avait déjà été au bord de la limite par le passé, mais jamais il n’aurait bafoué l’honneur des siens de la sorte… Déjà devant le désarroi de ses frères et sœurs elle se sentait impuissante, elle n’osait imaginer affronter la colère de son père. Elle errait donc dans la cité qui l’a vue grandir, être dans son élément la rassurait.
Au détour d’une ruelle, elle croisa un vieil Enutrof, la besace pendante et le nez rouge. Elle lança son sortilège d’invisibilité et sans aucun mal se plaça derrière lui et lui trancha la gorge de ses dagues affutées. Cet assassinat barbare et sauvage calma la guerrière qui put reprendre ses esprits.
Elle décidé donc de se ressaisir et de réfléchir. Il fallait qu’elle continue de guider cette famille, après la mort de son père elle en était devenue responsable. Elle décida donc de se rendre au temple de guilde muni d’une Guildalogemme et grava sur les grands murs anciens un nom « Sigil Agarwaen ».
Cela signifiait « Dagues ensanglantées » dans la langue de son pays natal et lointain qu’elle n’avait jamais connu. Une fois ceci fait, elle invita sa fraterie à la rejoindre et ainsi continuer ses aventures dans le monde des XII.
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre II : Passé – 9 martalo 645.
 
« Primum Nocere » …
« Primum Nocere » …

La Sramette se réveilla en sursaut… Elle faisait ce cauchemar chaque nuit depuis l’évènement. Elle allait mieux pourtant depuis quelques jours, elle et sa famille ayant repris avec acharnement les aventures et les tueries sanglantes sur les contrées gelées de Frigost. Tuer lui faisait du bien, beaucoup de bien.
Elle se remit à penser à son défunt père… ses exploits en tant qu’Espion pour la cité sombre, ses exploits sur les monstres des contrées enneigées… Nul doute qu’il était un grand guerrier.
Elle laisse couler une larme sur ses joues, et tout son corps trembla en un frisson glaçant.
Elle regarda par la fenêtre le ciel étoilé, et s’adressant à Rushu, le Dieu de Brâkmar en qui elle croyait avec ferveur ainsi que sa famille et ce depuis des générations, elle lâcha dans un murmure :
« Primum Nocere… Quand vas-tu cesser de me hanter ? Ils ne veulent plus de moi… J’ai commis l’irréparable… »
Puis elle retourna dans son lit, où l’y attendait son double, quoi de mieux qu’un autre soi pour se réconforter et se sentir en sécurité…
Le lendemain, sa grande sœur Elewiel la voyant de plus en plus perturbée la prit à part du groupe et lança :
« Tu sais petite sœur. Je vois que ça ne va pas. Mes mots d’Enirispa ne suffiront pas à combler ta peine. Je sais ce qu’il te faut. Vas parler avec tes anciens amis. Ils ne t’ont pas tous tourné le dos j’en suis sûre. Va, je garde le groupe et m’occuperai de tes tâches quotidiennes. Je te demande juste de me tenir au courant grâce à Ombrette, ta Chauffe-Souris –cette dernière se mit à faire virevolter ses petites ailettes à l’appel de son nom- de ce que tu fais et où tu te trouves ».
Aorewen écouta avec intérêt les conseils de sa grande sœur et décida de les appliquer. Elle savait qui contacter en premier, pour l’aider à se remettre en question et à faire le point sur elle-même.
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre III : Repentance - 13 martalo 645.

Après un pénible voyage de quelques jours, la Sramette était de retour au sein de Brâkmar. Ne quittant sa capuche elle se dirigea droit vers les quartiers nord afin de rejoindre son ami.
Elle passa devant une porte familière… si familière qu’elle ne put même la regarder. Heureusement aucuns de ses anciens compagnons n’était présent, elle n’avait donc pas à cacher ses larmes.
D’un pas décidé elle se ressaisit et arriva enfin à la porte du bureau de John-Slater, avocat défenseur et maître oratoire de la cité sombre.
Aorewen savait que ce dernier pouvait l’écouter et la conseiller, nul autre ne lui aurait prêté oreille aussi attentive.
Si quelqu’un était passé dans le bureau de marbre noir à ce moment, il aurait pu entendre des bribes de phrase :
« Je sais que j’ai déconné. Et maintenant j’ai tout perdu. Tout est ma faute… »
« Je n’aurai jamais dû les pousser à bout… Ils m’avaient pourtant prévenue… »
« J’ai bafoué l’honneur de ma famille et surtout de mon père… »
« Si seulement je pouvais revenir en arrière, et réparer le mal que j’ai fait »
« Ai-je au moins un seul espoir de pouvoir revenir moi et ma famille parmi les nôtres ? »
« Dis leur que je m’excuse… dis leur… »

Le vieil Enutrof était empli de sagesse et de compréhension. Après avoir rassurée la Sramette il l’a conseilla et lui promis de parler d’elle au Conseil Sombre.
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre IV : Amis – 14 martalo 645.
 
Quand Aorewen est ses amis ne sont pas occupés par la guerre ou le combat ils aiment flâner au coin des Bouftous, centre paisible de la contrée d’Amakna. Ainsi en s’y rendant elle savait qu’elle y retrouverait des amis.
Elle put donc saluer Rewans, Tanicks, Halibella, Garviel et tant d’autres… Elle constata avec grande joie qu’aucuns ne lui avait tourné le dos malgré ses erreurs.
Elle prit le temps de les écouter, de faire des activités avec eux, et fut surprise de les découvrir sous un autre angle qu’avant. La Sramette aux beaux atouts était très contente de pouvoir être à leurs côtés, la mélancolie la rattrapa très vite… Après tant de questions sur elle-même elle savait qu’elle était prête, prête à prendre une décision qui allait peut être changer sa vie, comme elle changea celle de son père auparavant.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Chapitre V : Choix – 22 martalo 645.

Aorewen ne cessait de réfléchir depuis des jours. Elle connaissait les règles par cœur, elle et son père n’avait eu cesse de les défendre depuis des années. Elle ne pouvait donc revenir parmi les siens, question d’honneur. Elle se murmura pour elle-même :
« Qu’est-ce que l’honneur si cela me prive de ma deuxième famille ?... »
La Sramette avait appris de ses erreurs et savait dorénavant que la famille et les amis sont le plus importants, qu’ils sont nos moteurs et elle savait qu’elle avait envie de partager encore bon nombre d’exploits avec eux avant de rendre l’âme.
Elle avait donc pris une décision.
Elle attacha un parchemin à Ombrette afin de prévenir sa grande sœur. On pouvait y lire sur ce dernier :
« Revenez vite dans notre maison Brâkmarienne. J’ai pris un choix. Je vais y aller. Il se peut que je ne revienne pas… Mais si je réussi, je veux que vous soyez prêts… Faites moi confiance… à nouveau.
Aorewen »

Puis elle lança son sort d’Invisibilité, et se mis en route.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Chapitre VI : Retour – 2 aperirel 645.
 
La Sramette avançait d’un pas décidé dans les ruelles de la cité sombre. Enfin arrivée près de cette grande porte noire, elle envoya son double en repérage.
« Personne ! » constata-t-elle dans un murmure. « C’est parfait ».
Toujours sous invisibilité, elle sorti de son soutien-gorge une vieille clé en or, qu’elle glissa sans peine dans la serrure. Elle put ouvrir la porte de l’Antre de la Primum Nocere sans aucun mal. La porte grinça et le bruit raisonna dans tout le grand hall. Ce grand hall si familier.
Elle remarqua que son fauteuil en cuir de Glourséleste était toujours présent et esquissa un sourire.
Elle sorti un livre de son sac et le plaça sur la table près de la cheminée, à peine vive d’un feu en extinction. Ainsi Aorewen déposait ses mémoires.
Elle prit la peine de raviver le feu avec des bûches que Rewans avait sûrement du aller récolter.
Enfin elle accrocha une affiche dans le grand hall, qu’elle avait préparée avec soin et sur laquelle on pouvait lire :
« Voilà je suis là. Je m’excuse de tous les maux que j’ai pu causer, de tout le mal que j’ai fait. Je viens à vous sans aucun titre honorifique acquis par ma lignée. Je viens à vous car vous me manquez et je veux revenir. J’ai choisi de mettre mon honneur de côté par amour pour ce blason. Donnez-moi ma chance… ou tuez-moi. »
Elle prit la dague accrochée à sa ceinture, leva son avant-bras et l’entailla d’un geste net et profond. De son sang elle signa son nom, en bas de l’affiche.

Puis elle s’agenouilla dans le grand hall, s’en remettant aux Dieux et à la hiérarchie. Son sang pourpre coulait partout, vite…


[ HRP ] Merci à ceux qui me liront, désolé pour la longueur, j'ai fais au mieux.
[ HRP ] PS: Nous ne nous trouvons pas dans l'Orbus Extranius, ceci n'est pas donc pas une candidature. Néanmoins votre avis est plus que souhaité, je m'en remets à vous, comme le précise la fin du RP.


Dernière édition par Aorewen le Ven 3 Avr 2015 - 3:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom
[Passeuse] TinkyWhisky
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 25
Elément : Terre, mon cher Watson.
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Ven 3 Avr 2015 - 21:54

Le claquement régulier de getas laqués retentit depuis les profondeurs de la maison.
La visiteuse savait pertinemment ce que cela signifiait et un imposant chignon cendré ne tarda pas à émerger des entrailles du bâtiment. Surmontant une petite tête fripée et souriante, il dodelinait au rythme des pas de Narhuitlalashishtom.

La vieillarde pénétra dans le salon, un large sac en bandoulière en travers des épaules. Tranquillement.
Notant la présence de l’intruse, elle suspendit son mouvement.


« Que… On t’avait laissé une clef ? A moins que… Oh, vous, les disciples de Sram ! Enfin, tu tombes bien. »

De son petit index parcheminé, elle désigna le luxueux siège d’Aorewen.

« Nous nous demandions quoi faire de ton fauteuil. Tu n’oublieras pas de l’emporter avec toi lorsque tu refranchiras la porte. A moins que tu ne veuilles le retrouver dans le caniveau... »

Rieuse, elle ajouta :

« Allez, allez, rien ne te retient plus ici, tu le sais bien. »

Joignant le geste à la parole, la septuagénaire coula un regard appuyé en direction du blason qui surplombait le manteau de la cheminée.
Puis, revenant à la renégate, ses yeux se posèrent sur la plaie béante que cette dernière s’était infligée.


« Mais… Bougre d’idiote ! Suicidaire avec ça ? Quelle mauvaise idée et quelle pitoyable farce ! Non seulement tu t’introduis ici, mais en plus tu salopes le plancher ? Il ne manquait plus que ça ! Approche, viens, allez ! »

Se délestant de son bagage, elle en déverrouilla l’ouverture, tournant le dos à l’adepte du Grand Sournois. Farfouillant, pestant, elle en tira un épais rouleau de gaze. Sans mot dire, elle s’empara fermement de l’avant-bras entaillé et entreprit d’y apporter les premiers soins.

« Tu n’es pas ton père, gamine. Rentre-toi bien ça dans le crâne. »

Narhuitlalashishtom ne souriait plus.

« Tu es venue ici pour fuir ? Pour mourir ? Les deux ? La belle affaire ! »

Devant le silence de la jeune femme, l’ancêtre chercha d’autres blessures et, tout en tournant autour de la parjure, elle aperçut l’affiche accrochée sur l’un des murs.

« Que… ? »

Le rouleau de gaze tomba à terre, rebondit et se dévida en partie. Narhuitlalashishtom se retourna, furibarde :

« Tu t’excuses ? Tu T’excuses ? »

La petite bonne femme insistait, détachant chaque mot comme autant de sel versé sur les plaies à vif de la suppliciée.

« Tu ne T’excuses de rien du tout ! Tu demandes pardon. Si tu t’excusais, tu t’accorderais toi-même le pardon que tu sembles être venue chercher ici. Et ce n’est pas le cas, je me trompe ? »

Le crépitement des flammes lui répondit.
Interrompant une hypothétique réponse, Narhuitlalashishtom éleva un index, intimant le silence à sa timide interlocutrice. Ceci fait, elle fourra les bandages dans sa besace et se remit à la recherche d’un des trésors qu’elle y conservait.


« Où est… Ôm’, où l’as-tu mise ? Ah, ça y est ! »

Triomphale, elle en extrait une pierre, semblable à celles que les chasseurs d’âmes utilisent lors de leurs aventures.

La portant à sa bouche, elle y colla ses lèvres et susurra quelques syllabes chuintantes. De terne, le minéral devint luisant. Un halo verdâtre l’entourait. Narhuitlalashishtom déposa l’objet devant Aorewen.

D’abord, il ne se passa rien. Puis le silence se fit. Les bûches cessèrent de se fendre, le feu arrêta de ronronner et les discrets ronflements émis par le sac de la septuagénaire se firent plus discrets. Deux voix s’élevèrent, elles venaient de la pierre. L’une était celle d’un homme, aujourd’hui décédé, l’autre était celle d’une jeune femme. Et celle-ci n’était autre qu’Aorewen.


« On ne revient jamais dans Primum Nocere. »

Une fois, deux fois. Les paroles et les voix s’alternaient, s’entremêlaient, et le message restait le même. Echo d’un passé lointain, d’un présent presque récent…

Des larmes roulèrent le long des joues d’Aorewen. La fervente de l’Avaricieux rangea la pierre d’où elle l’avait tirée et lâcha :


« Comprends-tu, désormais ? »

Posant une main aussi petite que crevassée sur l’épaule de l’apostate, elle poursuivit :

« Qu’as-tu ressenti ? »


[ HRP ] PS: Nous ne nous trouvons pas dans l'Orbus Extranius, ceci n'est pas donc pas une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Sam 11 Avr 2015 - 0:45

bjton tout le mdne sen bat leé couilles ou quxhoi?

EDIT JS : Traduction : Je suis un inconscient et j'ai trop bu. Comment allez-vous sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Sam 11 Avr 2015 - 10:45

Dans ce qui fut la dernière demeure d'Aorewen, Dropit, lui toujours présent, s'en allait répondre à la jeune Sram.

<< Et bien, même si la dernière fois que je t'ai vu tu aimais plutôt te scarifier les bras, c'est bien la première fois que je sens tes relents d'alcool. Et comme tu l'a remarqué par cette intervention digne de rien, les couilles ont été battu en neige, et toi, tu devra battre en retraite loin de nos murs. Peut-être toujours près de ceux qui te furent favorable, mais avec des couleurs différentes. Puisse ta quête te conduire toujours dans l'ombre. >>

Dropit laissa là, celle qui avait promis, celle qui allait vomir.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Sam 11 Avr 2015 - 23:08

Aorewen repris ses esprits et répondit aux deux disciples Enutrof :

« Je n'ai rien à comprendre Narhuitlalashishtom, j'ai juste eu à faire un choix. J'ai choisi de renier mes principes par amour pour ce blason et à cause du manque des membres qui composent la Primum Nocere; mes amis. J'ai tout détaillé dans mes mémoires, tu pourras y jeter un œil, j'ai posé le livre sur la table.
Quant à toi Dropit, ça fais longtemps dis-donc. Je suis surpris de voir ta position, mais comme je la comprends... »


La Sramette toujours un peu sonnée fixa ses deux interlocuteurs dans les yeux avant d'ajouter :

« Et les autres? Ne prennent-ils même plus la peine de se reposer quelques instants dans cette sombre demeure? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Sam 11 Avr 2015 - 23:39

Dropit était toujours là, contemplant les vertus de l'alcool de la veille. Il ne connaissait que trop bien cette sensation mais en aucun cas celle que pouvait ressentir la capuchonnée.

<< Ma brave aux dagues, autant te prévenir. Les gens ne cherchent que peu de repos dans le Cercle d'Ivoire, et si tu cherche une façon définitive de quitter ces lieux au lieu de chercher n'importe quel secours, la voici. Malgré certains accords écrit, c'était ta motivation qui nous importait le plus. Le fait que tu ai eu le privilège d'avoir conclu certains accords, le plus gros n'étaient pas destiné aux plus pourpre d'entre nous. Pour ma part, tu t'es trop focalisé là dessus, t'empêchant toi même certains efforts qui auraient été ma fois, plus que bénéfique à ta réputation. Mais tu as choisis, de ne pas rebaisser ton pantalon, alors que parfois, il ne s'agit que de faire preuve de persuasion et passer outre tes règles qui t'ont freiner dans ton ascendance. Un caractère irrégulier, des talents inexploités auraient jugés un maître, est-ce vraiment cela tout ce que tu valais ? L'amour rend aveugle, comme dirons-nous, et tu n'a pas échappé à celle ci. >>

Marquant une pause, Dropit eu l'air déçu de certains efforts fournis qui méritaient paye.

<< La dernière phrase de ma dernière intervention ne sort pas de n'importe quel livre. Suis ta quête dans l'ombre, joint toi à elle, ne fait plus qu'un. Celle ci te guideras vers des destinées, similairement nôtres, mais indubitablement différentes. >>

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Sam 11 Avr 2015 - 23:58

Aorewen a demi exaspéré répondit sur la défensive :

« Ma motivation est présente puisque je suis en ces lieux, je suis venu déposer mes mémoires, ces dernières indiquant mes erreurs, mon état d'esprit et mes choix. J'estime venir ici en toute humilité et donc avoir "baissé mon pantalon" pour reprendre ta propre expression. Je ne veux persuader qui que ce soit, je suis simplement là, moi et mon histoire, mes valeurs et mes principes, dont certains que j'abandonne pour vous. Je me répète, je m'en remets à vous. »

La Sramette marqua un temps d'arrêt, esquissa un sourire et pensa pour elle même :
« Que leur faut-il de plus? Sont-ils simplement là pour se payer ma tête?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom
[Passeuse] TinkyWhisky
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 25
Elément : Terre, mon cher Watson.
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Dim 12 Avr 2015 - 1:30

Grimaçant, la petite adoratrice de l'Avaricieux expliqua :

« Ce que ce grand rhum'antique cherche à te faire comprendre, c'est justement que tu n'as plus à t'en... »

Elle toussota.

« ...remettre à nous et qu'il te faut désormais récupérer ta splendide chaise puis quitter ces lieux... Puisse l'Ombre continuer de guider tes pas. »

Sur ces mots, Narhuitlalashishtom tourna les talons, se saisit de son bagage et disparut derrière le bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Dim 12 Avr 2015 - 21:59

Aorewen ne se laissa pas un seul instant se faire intimider, elle connaissait les pratiques de la maison :

« Va Mamie, repose toi pendant que les acteurs de ce monde ont à faire. Que je sache tu ne décides pas ici. »

La Sramette s'installa dans son précieux fauteuil, et attendit que d'autres arrivent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetherna
XGIFTRAPTUBE
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : Elo Hell
Elément : Top Tier
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Dim 12 Avr 2015 - 23:04

Il faisait noire nuit lorsque la hâtive Aetherna entra dans l'imposable antre des puissants Primum Nocere. Ouïssant la vive discussion qui se fermement tenait à l'intérieur, elle rapidement accouru pour pouvoir y ajouter son malicieux grain de sel.

« Je ne crois pas que la "Mamie qui ne décide pas" ait pris une quelconque décision, elle essayait simplement de te dire d'une manière plus simple ce que "Rhumà'tise'me" à dit précédemment.  »

Elle se racla la gorge et continua ...

« Mais peut-être devrais-je le traduire à mon tour, phrase par phrase afin d'ôter tout les doutes que tu pourrais encore avoir ? »

Elle enchaîna avant d'avoir pu lui laisser la chance de répondre.

« Malgré ce qui a pu se décider entre toi et les "Acteurs de ce monde qui décident", c'était ta motivation à convaincre les moins pourpres de la Primum Nocere qui allait être déterminante, car en fin de compte c'est eux qui ont choisis. Après une semaine de réflexion, la majorité s'est mise d'accord sur le fait que tu pouvais garder le fauteuil avec toi en repartant. »

La sacrieuse jeta un oeil en direction de la sortie qu'avait empruntée Narhuitlalashishtom, espérant pouvoir la rattraper avant qu'elle ne soit encore introuvable, perdue au milieu des livres et des salles de l'immense antre des Nocere. Avant de partir elle ajouta :

« Tout comme la publicité vivante contre la prohibition, qui malheureusement nous sert aussi de Passeur, je te souhaite de poursuivre ta voie, similaire à celle que notre blason défend, et j'espère que tu sauras y trouver ce que nous ne voulons t'offrir.»

Elle partit sur ces mots, se hâtant de mettre la main sur la vieille enutrof à qui elle rêvait de faire des tresses, tout en s'écriant
«Narutosakurachichithor ! Tu n'es pas une décideuse, ne décide pas de t'enfuir comme ça ! Il faut qu'on règle des choses toi et moi !»


Dernière édition par Aetherna le Dim 12 Avr 2015 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malm

avatar

Nombre de messages : 1924
Age : 24
Localisation : Dans une crêpe-party
Elément : blouge
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Dim 12 Avr 2015 - 23:06

Malm était agacé de voir dans la demeure la Sramcrieuse faire traîner la discussion alors que pourtant, il a été acté que Sir aorewen n'avait plus sa place ici. Maître Feca en haut des escaliers perché, s'empressa de lui clarifier, dans la continuité du bien odorant Dropit et de la fripée mais non moins ravissante Narhuit, l'état actuelle des choses :

- Mon cher ao, cesse donc de te bercer d'illusion, n'essai pas de te convaincre que ce n'est qu'un masque, un jeu de théâtre, ou je ne sais quel autre mécanisme qui pourrait te laisser croire que tu es ou seras le bienvenu ici. Tu ne l'es plus.

Afin de convaincre son interlocuteur Malm donna dans le concret.

- La discussion autour de ton retour a donner la possibilité à chacun de donner son avis. Sache que ce n'est pas les quelques personnes avec lesquelles tu avais de légers différents qui ont fait pencher la balance. Vingt Noceriens se sont exprimés. J'espère que tu comprends que le refus de ta requête de retour dont Dropit t'as informé est véridique, légitime et acté.

Pour terminer, le disciple de Feca exprima ses adieux.

- Je doute que l'on se côtoie de nouveau, alors je te souhaite de trouver ta voie et de fabuleuses aventures avec des gens qui sauront t'apprécier. Salut.

Malm retourna dans les étages espérant ne pas voir s'éterniser l'étranger dans notre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Aorewen, le fidèle.   Dim 12 Avr 2015 - 23:41

Aorewen esquissa un sourire devant ces deux êtres ridicules et s'éclipsa dans l'Ombre, à tout jamais...
Seul son rictus qu'on pouvait entendre dans tout Brâkmar trahis son Invisibilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aorewen, le fidèle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ce soir]Le Fidèle disparu
» Trois-Pattes, mon fidèle destrier
» [Paris] expo BD (dont celles de votre fidèle serviteur ^^)
» Sources et origines du fluff Eldar
» Impériaux by Globule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Cercle d'Ivoire :: Discours de Salon. *-
Sauter vers: