AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Thorn, pour la Cinq (endjaulé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorn, le Feca
Invité



MessageSujet: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Dim 21 Déc 2014 - 19:57

Ce n’était pas une route semée de drames, de sang et de larmes qu’il avait suivi. Pas l’appel brûlant et sauvage de la vengeance. Non. Juste une force invisible, qui vient se nicher dans un coin de votre tête dès le plus jeune âge. Celle qui pousse à vouloir aller plus loin et plus fort, celle qui…

« POUAAAAH ! J’arrive à en faire des  jolies phrases avec plein d’mots…!! J’vais ptêtre finir par leur présenter quelque chose de qualité !» S’exclama Thorn en relisant le parchemin qu’il avait eu tant de mal à écrire.

« Bon, je répèterai une dernière fois avant d’aller me présenter à eux. Là, le plus important c’est de finir la check list, histoire de pas me retaper toutes les quêtes l’année prochaine. Alors, les cadeaux sont vides, les Citrons sont Pressés et surtout le père Fwetar est bien mo… » Continua-t-il.

« OhOhOh vient tâter de mon fouet, vient caresser mes peluc… » Tenta de commencer une voix grasse.

*BLAM !!*

« Je disais, le vioc’ est bien mort. Restera le Minotoboule et j’en aurai FI-NI » Pensait tout haut Thorn, en essuyant les morceaux de cervelle collés sur son marteau, si beau, si brillant.

Les lieux récurés avec du sang frais d’Oogie Betty, car il fallait toujours faire les choses proprement, la sombre silhouette Fecatte quitta les lieux en se dirigeant vers le Sud.
Deux/trois maps, pour la forme, une potion de cité et quelques Zaapis plus tard, Thorn se tenait devant son bâtiment-atelier favori. Il sentait déjà la magie flotter dans les airs, les bousculades de gens pressés et les onomatopées fuser.

C’est la bourse pleine de runes et avec entrain qu’il ouvrit la porte, son sertisseur, son coupe cuir et son aiguille chauffés à blanc. Pas un bruit, pas de « Succès : 1 PA », pas de restes d’items concassés…

« Ils sont encore tous sur Nowel ou saouls de la veille…Bougre ! J’vais avoir toutes les paillasses pour MOI, vite ! »

Ni une, ni deux, le mage de couleur sombre s’empressa de préparer son plan de forgemagie. L’objectif était simple : rendre ses cousins Sacrieurs jaloux.

Des heures durant, grisé par les puits à répétition et seulement interrompu par des allers-retour pour racketter le vendeur à la criée, Thorn s’acharne sur sa panoplie, sur son arme, sur ses heures de sommeil...
Obstiné, il ne se contente pas des demi-mesures, il avait investi pour atteindre ses objectifs, c’était simplement une question de temps. Et la patience, il n’en manque pas.

Petit à petit ils apparaissent, nombres magiques, promesses d’un cap bientôt franchi…401, 402, 404 !!
Tout y était passé, des sapes Gloursonnes aux lignes bleues exotiques jusqu’aux fins tissus Barbétoals, en passant par de fameux objets crochus aux multiples intérêts…Quelques teintures Brâkmariennes plus tard, sa tenue de combat était achevée. Il y retouchera-t-il plus tard, cet éternel insatisfait.

Resplendissant de noirceur dans ses apparats fraîchement modifiés, c’est avec beaucoup de vitalité et surtout un compte en banque méchamment amoché que Thorn quitta les lieux. Il avait accomplit la dernière étape de sa montée en puissance avant d’aller Les rencontrer. Mais avant, une petite pause. Une petite pause de rien du tout. Juste aller saluer Jiaye à sa taverne.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


« Hé toi ! Lève la tête kan Joe te parle, t’as bu trop d’Moon-aco ma p’tite garçonne ?! Ou c’est d’avoir fait l’ménage toute la semaine que t’es très beaucoup fatiguée ? » Balança le dénommé Joe.

Nous étions des litrons d’alcools plus tard, et comme d’habitude Thorn se retrouvait affalé sur un fauteuil trop grand pour le petit corps menu de sa Fecatte. La serveuse trimballait avec grâce ses deux beaux arguments, Jiaye recomptait avec avidité sa caisse, des ivrognes se trainaient vers la sortie, en somme une fin de soirée tout à fait ordinaire.  Sauf que cette fois, quelqu’un avait été dérangé durant une sieste bien méritée. Ce Joe était soit un petit nouveau, soit un profond idiot. Pas de quoi s’énerver, Amakna était pleine de bonnes âmes non-éduquées, parfois rustres mais généralement pas plus dangereuses qu’un Sakipik mal décoré.

« Elle est bien très jolie ta ceinture là, elle brille ! Alors ?!  A ki elle est, à toi !? » Continua Joe.

« Salut Joe, elle est bien à moi, j’ai travaillé dur pour réu… » Commença avec diplomatie Thorn en tapotant par réflexe sa poche gauche, dans laquelle était enroulé un précieux parchemin.

« Donne la moi ou c’est moi que j’va te la prendre…Et moi je…Et quand je m’énerv…Et ça va t’faire tout drôle… ! » Coupa Joe d’un ton aussi menaçant que ses trois dents restantes le lui permettaient.

Joe était décidemment un sombre idiot.

« Joe ? » S’enquit Thorn d’une voix douce.

« Koi ?! Joe, Joe, Joe oui c’est moi ! Tu t’foutrais pas d’mon gueule ?! » Tenta d'articuler l'énergumène.

*BLAM !!*

« Joe…J’vais encore devoir me taper le nettoyage, j’ai essayé de commencer une relation de confiance avec toi, j’allais partager sur les épreuves de la vie…Et toi Joe…T’as tout gâché, maintenant j’ai les restes de ton crâne sur mon marteau (si beau, si brillant) et y’a la serveuse qui pique sa crise ! » Marmonna Thorn encore sous l’emprise du Pandipl, Pandapl, Paondalp…, de l’alcool Panda dont les effets commençaient à atteindre l’auteur de ce récit.

Une poignée d’heures plus tard, Thorn se retrouvait titubant dans Brâkmar. La bourse encore allégée de quelques kamas ayant servi à offrir un coup à boire à deux beaux arguments ainsi qu’a réparer les trous aux formes Steamers dans le parquet de la taverne.
Il semblait errer, mais ses pas étaient assurés et son but précis. Pour être frais avant le grand moment, il savait qu’il allait lui falloir parcourir quelques kamamètres, boire beaucoup d’eau et se vider l’organisme du Pandapils. Il ne lui restait plus beaucoup de temps. Optant pour la solution qu’il aurait voulu éviter, il coupa par les égouts en passant saluer son vieil ami Rat Noir.

Thorn ressorti non loin des enclos publics. Il avait encore laissé ses dindes se débrouiller seules pendant 3 semaines. Il se dirigea droit vers elles. Les abreuvoirs avaient pris une teinte marronnasse, l’odeur piquait des narines jusqu’aux yeux, couvertes de crasse et d’excréments, ses din…

« Bleeeuurghgh !!! » Eructa, comme une délivrance, Thorn.

« Bordel, faut vraiment que je trouve un autre moyen pour me remettre d’aplomb après les soirées chez Jiaye, les nouveaux voisins aux airs Bontariens vont finir par se plaindre, et Oto va encore me poser des questions sur leur disparition » Ajouta-t-il en jetant un coup d'oeil aux alentours

Réfléchissant à une nouvelle méthode de dégrisement, c’est sur le dos de sa dragodinde favorite qu’il se dirigea vers une sombre demeure. Une demeure dont il voulait frapper à la porte depuis si longtemps. Une demeure immuable dont les couleurs étaient portées par une famille puissante et soudée. Thorn avait observé nombre disciples d’Oto Mustam se présenter devant leur porte. Une ou deux de ses connaissances en étaient ressortis Nocere.
Souriant, il se souvint aussi que beaucoup d’autres avaient échoués. Avec pour sentence l’humiliation et l’errance aux yeux de tous ou, peut-être était-ce plus supportable, la mort.

Ca y est. Il était devant, il ne lui restait plus qu’a relire le parchemin autobiographique dans lequel il avait compilé les deux cents cycles de son parcours. Le parchemin ?

«  LE PARCHEMIN ??! LE PARCHEMIN !!…OUF…Il est là, il est là ! » Sursauta-t-il.

Il avait prit la décision de quitter son poste et son ancienne famille, il avait mit du temps car il voulait être sûr de son engagement. Il avait finalement franchi le pas et ne comptait se retourner. Cependant, la solitude rendait Thorn légèrement aigri et paranoïaque. Il en fallait peu pour que son tambour Steamer, d’une impulsion, fuse et fracasse allègrement le faciès d’interlocuteurs maladroits. Mais son marteau ne lui serait d’aucune utilité en ces lieux. Il le posa avec amour et délicatesse contre un des gonds de la Porte.

« Mes mots seront la flèche, ma conviction sera l’arc. Leur quête de réponses ma cible » Marmonna-t-il avec ferveur.

Déroulant le morceau de papier récupéré dans l’antre du Minotoror, Thorn lu les mots qu’il avait inscrits avec ardeur. Certaines choses restaient perfectibles, mais il était persuadé que l’essentiel était présent :

Punir, dès que possible, les néo-coeurunique. Ensemble. Finir ses journées en se contant les exploits passés et en préparant les meurtres à venir, ensemble. Continuer à faire planer l’ombre de Brâkmar jusqu’aux pieds de Jiva, ensemble. La loyauté par l’engagement définitif. Au service d’une seule cause, celle de la guilde et de ses desseins. Pour d’abord nuire.

Se sentant tressaillir du poids des mots qu’il allait prononcer et des instants qu’il allait vivre, il ouvrit la porte, prit une grande inspiration et prononça d’une voix forte et inflexible :


« La cuisse de Truche, c’est POUR LA 5 ?!! »






NON !!!  NON !!! MAIS NON !!! Quel sombre crétin....!

Inébranlable, il se tint droit, les yeux grands ouverts en essayant de percer l'ombre du regard.
Semblant bon à rien, il était en fait prêt à tout.

Thorn ne racontera certainement jamais cette partie de l’histoire, remplaçant son texte par un « Malsoir ».

[Hors RP]
Je vous tiens gré de bien vouloir éviter de faire courir dans tout Brâkmar ce trait d’esprit digne du regretté Joe Wink
Je n'ai détaillé ici que mon parcours récent, c'est avec plaisir que je vous parlerai du reste.
Je serai ravi de répondre à vos questions, ici ou InGame.

N'étant pas un homme de lettre, mais plutôt de ceux qui font des phrases courtes et des processus, j'espère que la légèreté de ce que j'ai développé saura estomper les imperfections d'une première expérience.

Bien à vous, Thorn Smile
[/Hors RP]
Revenir en haut Aller en bas
Wang
[Artisan] hein hein
avatar

Nombre de messages : 3742
Localisation : dans sa tête
Elément : opti
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Lun 29 Déc 2014 - 9:47

Encore pataud des foies de truche, truches fumées en cocotte, liqueurs de vieille trûche et bûches de truche de la fin d'année, le vieillard avait le cœur haut et les oreilles en confiture, son visage se mit à crier :
TRUCHE ?§! NOOOOOOOOONNNNNNNNNNN !

Sa tête retomba sur le comptoir, accompagnée d'un bruit sourd. Quelques jours de plus allaient être nécessaires pour que ses esprits reviennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.networkanime.com/index-cat-kaos.html
Malm

avatar

Nombre de messages : 1930
Age : 25
Localisation : Dans une crêpe-party
Elément : blouge
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Lun 29 Déc 2014 - 19:43

Ce soir là, toute la guilde était attablée dans le grand hall. Les fêtes de fin d'année sont toujours le bon moment pour célébrer la famille Nocere. Les anciens nous conterons leurs exploits du passés jusqu'au petit matin, le tout arrosé de pintes, rhum, et autres alcool qui leur sont si chers.
Ils auront la pense bien pleine et surement un gros mal de tête; signe qu'ils auront passé une bonne soirée.

Ils avaient passé la plupart de ces derniers jours a manger et boire, encore un dernier repas, une dernière soirée et une nouvelle année commencera. Le plat principale arrivait. Des feuilles de choux avec des côtelettes de bouftou, un truc léger par rapport aux autres soirs, Wang commençait a ne plus supporter la truche; plat à la mode que l'on retrouvait à toutes les sauces cette année.

Presque passé inaperçu dans le brouhaha de la salle, un disciple de Feca avait ouvert la porte de la demeure. Il tenta de se faire remarqué en parlant de truche, ce qui ne manqua pas de faire tourner de l'oeil le vieux. Au premier abord, personne ne remarqua l'intru, mais rapidement Malm fut contraint a lui porter de l'attention, ce n'est pas parce qu'il avait mit K.O Wang -ça c'était un service- mais plutôt le courant d'air froid qui rentrant dans la salle; le bougre n'avait pas fermé la porte.

D'un coups d'oeil, Malm reconnut le Feca. Thorn. Un ancien de LAP qui avait connu les grands jours des guerres d'alliances, celles des premiers mois, les seules qui vaillent la peine d'être mentionnées dans l'histoire en fait. Malm posa sa côtelette et s'essuya la bouche. Il se leva et se tourna vers Thorn. Toute la tablée remarqua l'attitude de Malm, suivant son regard les Primum s'aperçurent que quelqu'un était sur le paillasson. Le calme s'installa et Malm en profita pour s'adresser à Thorn :


- MAIS FERME LA PORTE BORDEL ! Il caille quoi.

Malm scruta Thorn de haut en bas, puis de bas en haut. Dans le doute il exécuta aussi le procédé de gauche à droite puis l'inverse. Toujours incertains, il envisagea de s'engager sur des diagonales mais ça ne donnerait rien de mieux. Il s'abstint.

- Je suis perplexe. Soit tu travailles comme serveur et tu t'es trompé d'endroit, c'est mauvais pour toi. Ou bien tu es là pour postuler, et ça peut être très mauvais pour toi si tu échoues. Surtout un soir de fête.

Le Nocerien aperçut le parchemin dans les mains de Thorn, il comprit.

- Aie, je commençais a espérer que tu ne te sois que trompé d'endroit. L'avantage, c'est que tu as tous les Noceriens devant toi, l'inconvénient c'est que tu les déranges et surtout que la plupart ne te connaissent pas. Je sais qui tu es, je sais ce que tu vaux et avoir mon approbation serait bien trop simple. Convaincs les, montre leur a quel point tu n'es pas n'importe qui, à quel point se passer de toi serait une erreur et que ta place est ici et alors tu auras mon soutien.

Il y a des choix clefs dans une vie, qui changent tout, qui tracent une destinée : choisir le bon chemin, la bonne épée, le bon allié ou simplement, les bons mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John-Slater
[Passeur] Roger Confédéré
avatar

Nombre de messages : 1677
Elément : Braconnier
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Mar 30 Déc 2014 - 2:29

- MAIS FERME LA PORTE BORDEL !

Il n'en fallu pas davantage pour tirer Slater de sa torpeur, lui qui se remettait lentement d'un anniversaire un peu agité, des repas copieux qui se succédaient depuis lors. L'Enutrof se frotta les yeux, il y avait encore de nombreux victuailles sur la table. Son verre était vide, était-ce raisonnable de se servir une fois de plus ? Une odeur de bile, et de bile pas récente, emplissait ses narines. Oui, c'était définitivement une mauvaise idée.

Un visiteur avait pénétré dans l'Antre de la Primum Nocere, il avait d'abord agité le maître des lieux, Wang. Ce fut ensuite au tour de Malm de s'inquiéter de la fraicheur des lieux. Son hurlement avait résonné dans la salle, Slater se disait à lui-même "Ce n'est plus Malm le Terrible mais Malm le Pénible" puis il porta son regard sur un autre disciple de Féca, Thorn. Une présence familière.


- Eh bien, eh bien.

L'Enutrof adopta une position plus convenable, lui qui était vautré sur un fauteuil en cuir de Dragon Cochon, une merveille, la Primum Nocere avait en effet ses petites habitudes et rendait régulièrement visite à la bête de l'île des Porcos. La famille Brâkmarienne était devenue la principale hantise du Dragon Cochon, mais, les Douze soient loués pour lui, il avait hérité d'une improbable capacité de régénération. Une heureuse malédiction, car sans elle, il y a bien longtemps qu'il aurait cessé de fournir la Primum Nocere en cuir.

- Un camarade du temps de l'Aurore Pourpre. Un vrai feu d'artifice que fut notre règne. Somptueux, bruyant, mais finalement éphémère. Le passé est passé, tu fus cependant un des principaux artisans de l'Hégémonie Ardente, c'est tout à ton honneur. On apprécie les chefs de guerre, mais les gloires passées n'ont, tu t'en doutes, pas grande valeur ici, quoiqu'elles sont appréciables.

Slater marqua un petit temps d'arrêt pour se servir, finalement, ce fameux verre...

- Quoique la Primum Nocere soit désormais une famille d'anciennes gloires plutôt que de futures pépites. C'est l'âge qui fait son œuvre, mais ce n'est pas un mal. Le vin se bonifie avec le temps. Je n'ai personnellement plus grandes ambitions sur le champs de bataille, c'est l'âge, encore une fois. Oui, je crois que je suis à la retraite, à vrai dire. Mais toi, petit, tu as encore toute la vie devant toi. Et tout porte à croire que tu as un fort potentiel.

Le breuvage est infecte. John Slater fronça les sourcils, intrigué. Il se saisit de la bouteille, une étiquette partiellement arrachée sur laquelle il était néanmoins encore possible de lire "Merlot"... "Par la Ruine d'Enutrof !" jura son disciple. "Quelle merde ce merlot !"

- Les plus nobles familles sont les plus soudées. Malgré les crises, de foi, de foie. Malgré les joutes verbales de taverne, il me semble que la Primum Nocere est une noble demeure. Mais sache, Thorn, que ce sera ta dernière. Une fois que la porte est fermée derrière toi, tu ne pourras plus sortir. Ce n'est pas un piège, non, c'est une finalité. Devenir Nocérien, c'est accepter la fin d'un voyage, d'un parcours. C'est se dire qu'on va vouer sa vie à la guilde. Tu ne seras plus Thorn, le Féca, mais Thorn, le Nocérien. Si, bien sûr, tu n'échoues pas sur le porche de notre maison.

Slater jeta la bouteille de Merlot vers Thorn, celle-ci s'écrasa dans un bruit de cristal brisé. Un son qui avait, semble-t-il, contrarié Dropit, qui sommeillait encore. Qui dit bouteille brisée, dit alcool déversé. Ce n'est jamais bien bon. Thorn, quant à lui, jeta un regard interrogé vers l'Enutrof.

- Es-tu sûr d'être prêt pour cela ? Des bouteilles comme celle qui vient de s'écraser à tes pieds, tu en verras certainement d'autres, dans une autre vie. Une vie faite de rencontres, de sac de sport, et de poulet à l'allemande digéré.

_________________
#BackInBusiness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://johnslater117.wordpress.com/
Thorn, le Feca
Invité



MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Mar 30 Déc 2014 - 21:38



Il fallut un certain temps au Feca pour s’habituer à l’atmosphère de la pièce. Il y régnait une chaleur presque étouffante. La lumière tamisée tentait de se frayer un chemin entre de nombreuses ailes de cuir. L’ambiance était festive, un brouhaha emplissait la salle, si bien que Thorn se pris à espérer que ses paroles allaient passer inaperçues.

Ce fut le cas pendant quelques instants  jusqu'à ce qu’un vieillard, affalé sur le comptoir, lève la tête, beugle quelques mots, puis retombe dans un coma Truchilique. Le bruit sourd du crâne du maître des lieux sur le comptoir en bois faisait écho aux abus culinaires, mais pas que, qu’il avait perpétrés. Avec une teinte d’amusement, Thorn comprit qu’il devait patienter avant d’engager une discussion avec l’Enutrof à l’aura intacte.

Après cet intermède, un fameux disciple Feca, assis près d’une Canne Harr marquée par de nombreuses taillades, se leva. Après avoir discuté température, il se mit à gigoter de la tête tout en gardant les yeux grands ouverts en direction de Thorn.  Ce dernier se demanda qu’elle figure géométrique Malm tentait curieusement de reproduire, une croix peut-être ? Le Nocerien, continua de s’adresser à Thorn avec, comme à son habitude, des mots justes. Ces mots ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd.

Le sombre Feca se préparait alors à prendre la parole lorsque qu’un Enutrof, dont les traits lui rappelaient joyeusement un célèbre dealer de Meth’, le pris de court en complétant les propos de Malm. Il poursuivit tout en se servant dans une bouteille peu ragoûtante. Au paroxysme de la mauvaise haleine, John-Slater conclu son discours en brisant la bouteille d’alcool aux pieds de Thorn.
Ce dernier, étonné par la force des propos que venaient de tenir les deux Noceriens, malgré leur piètre état intestinal, se sentait conforté dans son choix.
Il avait préparé un discours et des réponses aux éventuelles questions que l’on pourrait lui poser, tout cela résumé sur le morceau de papier qu’il serrait fort dans ses mains.

- Ce n’est pas cela qu’ils attendent. Murmura-t-il en laissant tomber le parchemin au sol.

Les questions sous-entendues et celles formulées reposaient plutôt sur un état d’esprit, sur la capacité de les convaincre et d’être la bonne personne, le bon compagnon, pour servir leur sombre cause. Thorn allait donc parler avec son cœur, avec son caractère et avec ses tripes.

- Je viens à vous pour intégrer une famille que je sais forte, soudée et exigeante. Cela fait bien longtemps que j’envisage la possibilité de croiser votre route.  A l’époque je n’étais pas prêt à un engagement aussi important, et je n’étais aussi qu’un simple aventurier au nom inconnu. Mais je suis de ceux qui en veulent plus, dans ce monde et dans les autres. J’avais besoin de grandir, de mûrir, et je l’ai fait. J’ai passé de longues heures à errer dans Amakna, à tanner monstres et parfois joueurs. J’ai passé de longues heures aux ateliers magiques, à me bâtir un équipement au niveau de mes objectifs. Il est vrai que j’ai eu le plaisir et l’honneur de mener, fût un temps et pour quelques batailles, les guerriers Pourpres vers la victoire. J’ai aussi connu la sensation amère du feu ardent qui devient braise. Je suis brâkmarien, sombre. Mais mes ailes ne sont pas rutilantes. Le cap d’optimisation à atteindre m’est trop élevé et, je dois l’avouer, mon niveau de jeu est encore en deçà de ceux qui règnent sur le PvP d’aggro.

Thorn se détendait petit à petit en se dévoilant. Il parlait de lui, et c’était le sujet qu’il maitrisait le mieux. Il prit une autre bouffée d’air chargée par les effluves d’alcool, de truche et autres pâtés, puis poursuivit.

- J’ai été meneur de guerriers, mais aussi meneur d’hommes dès lors que mon ancienne famille en avait besoin. Je sais ce que représente l’implication dans une guilde, je ne tente pas de comparaison hasardeuse, mais soyez certains que je n’ai pas perdu la hargne des premiers jours. J’ai passé de longs moments seul, mais depuis un certain temps j’ai compris que mon épanouissement viendrait en étant accompagné. Mon temps n’est plus aux batailles interminables, d’autres mondes m’appellent et accaparent une partie de mon attention. Ma soif de sang reste cependant prête à se réveiller, attendant un ordre de guerre. Il me reste encore quelques ambitions personnelles à accomplir, plus ou moins ardues. Aucun de ces objectifs n’est incompatible avec mon implication auprès des vôtres. Je serais au contraire honoré et fier de le faire en partageant vos valeurs, en portant vos couleurs.

Thorn voyait, du coin de l’œil, Malm sourciller légèrement.

- Oh, non, je ne parle pas de ces ambitions profondes et qui portent aussi loin, certains ici excellent déjà à les concrétiser, là n’est pas ma place.

Le sombre Feca continua.

- Vous me parlez de conviction et vous souhaitez savoir si je suis sûr de mon choix. J’ai quitté dans ce but une famille avec laquelle j’ai connu bien des aventures. Pour laquelle j’ai énormément donné et dont le chemin parcouru me rend fier. Ma certitude se lit dans les liens que j’ai eu la force de briser et dans les pas que j’ai effectués vers vous. Me présenter ici résulte d’une démarche réfléchie, pesée et re-pesée. Je vois cette porte derrière moi comme un aller-simple vers une nouvelle aventure. Vers de nouveaux enjeux, de nouveaux compagnons. Que vous puissiez être les derniers me réjouit. Le fait que cette demeure puisse être celle qui verra mes jours s’éteindre éclaircit mon futur. Si ce n’est pas le cas, je finirai en âme errante, me raccrochant à de dernières mains tendues, avant de disparaître et me faire oublier.

Thorn n’avait pas pour habitude de tenir de si longs propos, c’est la gorge bien sèche qu’il conclu sur les mots suivants :

- Je souhaite que mon histoire s’écrive dorénavant aux côtés de la Primum Nocere et pour la Primum Nocere. Et, comme vous aimez à le dire, je vois en cela une finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Narhuitlalashishtom
[Passeuse] TinkyWhisky
avatar

Nombre de messages : 1703
Age : 26
Elément : Terre, mon cher Watson.
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Mer 31 Déc 2014 - 0:14

HRP:
 

Il était vrai que le courant d'air causé par l'ouverture de la porte s'était fait sentir. Tirant un frisson à certains, un cri à d'autres, il eut pour effet de faire pivoter une tête ridée surmontée d'un imposant chignon cendré en direction de la visiteuse impromptue.
La petite décatie qu'était Narhuitlalashishtom poursuivit tout de même la conversation qui les tenait en haleine, elle et ses voisins de table. Personne ne paraissait avoir relevé son jeu de mots, au grand désespoir de l'ancêtre.

Il s'agissait de savoir si, oui ou non, il était possible de se cuiter au vin chaud. Le vin n'étant, lui, pas vraiment cuit, certains affirmaient que l'on pouvait s'enivrer tandis que d'autres martelaient le contraire. Quelques-uns s'étaient, eux, contentés de tenter l'expérience et marmonnaient des borborygmes au-dessus de leur assiette, le nez plongé dans leur gobelet.

Le jet puis le bris d'une bouteille mis fin à la discussion. Si l'atmosphère était déjà plus que chaleureuse, certains semblaient être passablement échauffés du côté de l'entrée. A moins que l'ambiance n'y soit devenue glaciale ? Les regards se tournèrent, derechef, vers les trouble-fête.

L'adoratrice du Grand Avaricieux reconnut enfin celle qui se tenait debout. Grisée par les excès des derniers jours, elle agita la main dans sa direction et lui sourit. Avant de se rendre compte qu'elle n'avait pas été conviée à leurs agapes.
Se pouvait-il que cette ancienne connaissance LAPienne se soit égarée ? Non, tout de même pas !
Mais, alors, que faisait-elle donc ici ?

De ce qu'elle saisit au vol, Narhuitlalashishtom comprit qu'il était question d'une candidature et, à peine entrevoyait-elle ce que cela pourrait impliquer, la postulante reprit la parole pour s'exprimer dans des termes plus ou moins châtiés. Disons que ce qui se déversa de sa bouche constituait plus un clair-obscur qu'autre chose.

Agitant de nouveau sa main à l'intention  de celle qui s'était invitée à leur petite sauterie, la vieillarde s'étonna :


« Que... Quelle est donc cette contrée que vous désignez sous le nom de Pévépédagro ? Vous vous en prenez souvent aux disciples d'Ecaflip, aux joueurs invétérés, c'est ça ? Pourquoi donc ? Et qu'est-ce que c'est que ce bout de papier, là, par terre ? Une profession de foi ? On peut lire ? »

Continuant de débiter ses questions, les prunelles luisantes, Narhuitlalashishtom ajouta :

« Ces « ambitions personnelles » dont il était question, là... Quelles sont-elles ? »

Au lieu de poursuivre sur sa lancée, le petit bout de femme leva un index fripé, s'empara d'une bouteille qui traînait sur la longue tablée et vida le contenu de cette dernière dans un imposant sac de toile huilée qui reposait à ses pieds. Puis, comme si de rien n'était, sans se départir de son éternel sourire, elle interrogea Thorn du regard :

« Eh bien ? Langue au Chacha ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorn, le Feca
Invité



MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Mer 31 Déc 2014 - 2:11

Grâce à l'intervention, tout en finesse, d'une disciple Enutrof à la gestuelle amicale, Thorn se rendit compte que ses propos étaient quelque peu entachés de maladresse. Il n'avait pas pour but de rendre confus les esprits de ses interlocuteurs, quoi qu'il doutait de sa capacité à le faire. Il nota intérieurement ses erreurs et tâcha d'éclaircir les paroles qui avaient étonnées la vieillarde :

- Je vous prie de remplacer mes mots "PvP d'aggro" par "lieu où se déchiquettent, en duel, les porteurs d'ailes pâles et les porteurs d'ailes couleur sang". Ainsi, ma phrase aura peut-être plus de sens.

Thorn était prêt à refaire la démarche si d'autres parties de son discours restaient incompréhensibles. Il continua, avec plus de concentration cette fois, sa réponse :

- Concernant le bout de papier, oui, vous pouvez le lire. Vous y trouverez quelques phrases et surtout des idées notées à la va-vite, j'y ai inscrit des moments clefs de ma vie. Certains plus ou moins glorieux, des petites et des grandes victoires. Je m'en suis aussi servi comme pense-bête pour être sûr de ne pas stupidement oublier un détail sur mes apparats par exemple. J'ai ouïe dire que vous étiez experte en déchiffrage, mais je préfère vous prévenir, j'écris comme un Chacha ! Et...Hum...Si nous pouvions éviter de trop parler du passage où j'ai inscrit la liste de courses pour mes Dragodindes...J'ai bien peur qu'un de ces quatre matins, un défenseur de ces bébêtes prenne connaissance de ma négligence et vienne m'enquiquiner...

Repensant, dans un sursaut gastrique, à l'odeur et aux images d'il y a quelques temps, Thorn ajouta :

- Mes ambitions personnelles se résument à ce qui suit : Acquérir assez de pouvoir pour porter des ailes plus imposantes. Etre capable de faire briller, lorsque je me balade, des étoiles dorées puis couleur nuit si mes capacités me le permettent. Investir dans une bâtisse Brâkmarienne imposante m'intéresserait tout autant. Suivre les changements de mode et rester d'actualité sur les équipements de dernier cri font aussi partie de mes ambitions. Pour finir, en apprendre un peu plus sur les combats en trio, avec plaisir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thorn, le Feca
Invité



MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Sam 24 Jan 2015 - 12:52

Une petite arakne se promenait prêt de l'Antre des Brâkmariens. Se grattant la tête avec l'une de ses multiples pattes, elle se dit que le tambourin steamer, qui commençait à prendre la poussière appuyé contre la porte de l'Antre, ferait une superbe nouvelle tanière pour grignoter les proies que M. arakne lui ramenait quotidiennement. 
Revenir en haut Aller en bas
Narhuitlalashishtom
[Passeuse] TinkyWhisky
avatar

Nombre de messages : 1703
Age : 26
Elément : Terre, mon cher Watson.
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Thorn, pour la Cinq (endjaulé)   Sam 24 Jan 2015 - 16:39

Remarquant le manège de l'arachnide, Narhuitlalashishtom songea qu'il était plus que temps de faire le ménage.
Zieutant Thorn, elle marmonna pour elle-même :


« Voilà qui pourrait s'avérer être un bizutage des plus pratiques... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thorn, pour la Cinq (endjaulé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thorn, pour la Cinq (endjaulé)
» Mod audio "réaliste".
» Quoi acheter pour jouer Lannister
» Proposition de course pour Live-Skipper : Monaco-Taganrog-Monaco, la course des cinq mers
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: