AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Dear Diary ... [recrutée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halibella
Invité



MessageSujet: Dear Diary ... [recrutée]   Mer 16 Juil 2014 - 3:07

18 Juinssidor 644
Cher journal, j’ai finalement décidé de quitter l’endroit que j’appelais prison. Enfin libre, enfin je pourrai commencer ma quête vers cette famille qui semble inatteignable, dont les membres ont l’air unis, prêt à tout l’un pour l’autre. Une famille comme je les aime.


Halibella rentra exténuée de sa dernière mission avec Oto Mustam. Ce dernier lui ayant donné un 24h de repos. Arrivée chez elle, elle prit place, ouvra son journal et commença à écrire.


10 Joullier 644
Cher journal, déjà plusieurs jours que je ne t’ai point donné de nouvelles.Probablement dû au manque de motivation à faire des choses, l’envie d’écrire mes pensées, mes peurs… Aujourd’hui, après une grosse mission, je voulais aller cogner à leur porte, je le voulais tellement, mais j’étais trop timide, par peur de me faire rejeter, fermer la porte au nez. Il le faut … je dois prendre mon courage à deux mains, comme je le fais quand je tape un emplumé, et glisser mon parchemin de présentation sous leur porte. Aller, rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil pour se remettre les idées en place. Demain, Oto Mustam m’attend pour de nouvelles aventures !




Halibella déposa son crayon et se laissa border par Morphée. Le lendemain, comme à son habitude, elle quitta sa demeure pour aller au service d’Oto Mustam.
Bien entendu, celui-ci avait toujours du travail pour la jeune sadidette.

Encore une fois exténuée par de nombreux aller-retour entre la cité sombre et la milice des emplumés, Halibella décida d’aller écrire dans son journal accompagné d’une chope de bière de la taverne du Chatbrulé.


11 Joullier 644
Cher journal, encore une fois j’ai accompli de nombreuses missions auprès d’Oto Mustam. J’espère de tout cœur que ce sera suffisant pour qu’ils daignent  lire ne serait-ce qu’une petite partie du parchemin que je leur ai écrit. Ils pourraient voir que je suis quelqu’un de déterminée et de motivée ! Heureusement, la bière est bonne ici ! Ça permet de se détendre un peu. J’aimerais bien croiser la route de l’un d’entre eux. Ils sont si … prestigieux ! Remplis de classe! Ils inspirent confiance. Oh! Cher journal, j’aimerais tant …




Au même moment, un vieil enutrof entra dans la taverne, alla au bar puis lança : «Hey! Garçon!  La même chose que d’habitude. C’est ça ! Ton meilleur rhum, oui !», puis il alla s’assoir dans un coin de la taverne

Par tous les sadidas ! Si j’avais prévu que je croiserais un membre de cette famille, j’aurais apporté mon parchemin pour lui en faire part ! Non… je ne devrais pas le donner comme ça.. m’enfin… que faire !  Oh! Et s’il me voyait comme ça, chope à la main, que penserait-il ?

Halibella, morte de honte, pris ses choses, laissa un pourboire puis quitta à toute vitesse la taverne. Elle ne savait pas encore que le vieil enutrof avait attentivement observé toute la scène.

12 Joullier 644
Cher journal, quel malaise ! Je suis retournée à la taverne et l’enutrof y est encore. Cette fois-ci, il a amené son acolyte. Un panda, il est si beau. Le plus beau qu’il m’ait été donné de voir. Oh mais, lui aussi, il a l’étendard pourpre au-dessus de lui.  Oh non ! Il approche, que dire, que faire ….


«Eh mam’zelle, *hip* c’est quoi ton p’tit nom ? *hip*», dit le panda.
«Moi ?, mm…moi, c’e…c’est Hali … Halibella.»
«Et tu viens *hip* d’où, biscotte *hip* ?»
«Biscotte ?»
«Beh ouais *hip* , j’vais *hip* t’appeler Biscotte, t’es craq.. *hip* craquante!»


Halibella répondit d’une toute petite voix.

«Je viens d’un endroit du monde où je n’étais pas à ma place, où j’y étais par obligation, mais maintenant c’est terminé. Je suis partie».

Halibella ramassa ses affaires, puis quitta en catimini.


Merde, qu’est-ce que je suis bête. J’avais enfin l’occasion de me présenter à eux. Pourquoi ne leur ai-je pas dit, que je viens d’ailleurs que tout est maintenant terminé, que j’aimerais me consacrer qu’à eux, que leur famille c’est pour la vie. Leur dire que je suis quelqu’un de fidèle, déterminée que quand j’aime, c’est pour la vie. Je me dois de réussir à vaincre cette timidité et une bonne fois pour toute, leur adresser quelques mots.


13 Joullier 644
Cher journal, c’est décidé ! Aujourd’hui, après mes missions auprès d’Oto Mustam je retournerai à la taverne, donnerai mon parchemin à l’enutrof, lui offrirai gentiment une chope de rhum puis leur dirai pourquoi moi. Pourquoi devraient-ils prendre le temps de  lire ma demande. Ils pourraient voir que je suis quelqu’un de généreuse, de débrouillarde ayant la tête sur les épaules ! Que j’aimerais rejoindre cette famille, me liée d’amitié avec eux.


Halibella qui était déterminée plus que jamais se mit en route vers la taverne, mais il n’y avait aucune trace du vieil enutrof, ni du sublime panda qui lui faisait de l’œil. Repartant bredouille, elle marcha en direction de la milice histoire d’avoir de nouveaux des tâches à accomplir.

14 Joullier 644
Cher journal, moi qui étais enfin prête. Personne n’était présent à la taverne … moi qui croyait avoir enfin la chance d’aller me présenter à eux. Je commence à croire que .. que je n’aurai peut-être pas ma chance.. après tout … pourquoi moi plus qu’une autre sadidette. Je dois leur montrer qui je suis. Je n’ai pourtant pas la langue dans ma poche habituellement ! Pour ça, je dois leur parler en tête à tête !

15 Joullier 644
Cher journal, je suis de nouveau à la taverne du Chatbrulé, attendant patiemment que l’enutrof ou le panda refasse surface ! S’ils pouvaient au moins lire mon parchemin, ils verraient le chemin que j’ai parcouru pour venir cogner à leur porte, ils verraient peut être quelque chose de spécial en moi, un petit plus.


«Eh si c’est pas Biscotte !» , lança le panda qui n’était pas encore sous l’influence de l’alcool.



Halibella qui était perdue dans ses pensées n’avait pas vu le duo entrer dans taverne. Prise par suprise, elle se dépêcha de quitter les lieux sans dire un mot.
Partie aussi vite qu’elle était arrivée, la jeune sadidette avait oublié son journal sur la table. L’enutrof qui n’avait pas dit un mot depuis les derniers jours pris le journal, l’ouvra puis laissa entrevoir un sourire.

«Ah! C’est ça qu’elle cachait dans son p’tit livre la dame!», s’exclama l’enutrof à son compagnon.
Le disciple de pandawa regarda son ami d’un air curieux.

«Y’a quoi, la d’dans?», lui demanda-t-il.
«Apparemment, elle souhaite porter nos couleurs, ça fait quelques jours que je l’observe la p’tite, elle m’a l’air bien timide, j’aurais bien voulu voir ce parchemin dont elle parle, mais j’apporterai son journal, elle devra bien le récupérer un jour où l’autre. Elle n’aura pas le choix de venir cogner à notre porte.», dit-il avec un petit sourire sadique.

Halibella était loin de se douter que son journal, ses écrits les plus secrets venaient de tomber entre les mains de ceux qu’elle convoitait tant. Écrits qui renfermaient ses craintes, ses désirs, mais surtout, les raisons pour lesquels elle n’était pas venue plus tôt cogner à leur porte.

À ce moment précis, elle n’avait plus à aller porter le parchemin, elle se rendrait bien compte tôt ou tard que son journal a disparu et que maintenant, il ne reste plus qu’à attendre, qu’à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Mer 16 Juil 2014 - 20:19

Si il existe bien un endroit où l'on croise de vieux frères, c'est bien au Chabrulé, et Dropit s'y rendait après s'être fait doré sur Moon. Un coup d’œil suffit pour que le barman remplisse une chope d'un rhum Chouqueux. Attendant sa bibine, il scruta les alentours pour y voir Beautiful-Panda non loin d'une table où reposais un journal. Il se dirigea vers sa brave sœur d'arme, fit signe au barman d'ajouter une chope supplémentaire à son compte et lui envoya une tape sur l'épaule.

<< Toujours en forme saoularde ? Qu'est-ce que tu racontes de beau ? T'as vu tofu un à quatre yeux ? >>

Dropit aperçut alors le journal d'une certaine Halibella, un journal qui semblait contenir d’intéressantes histoires, en particulier des dossiers secrets. Il se tapota le bidon, trinqua, et commença la lecture. A mi parcours, il fixa Beautiful-Panda les yeux exorbités.

<< P'tite coquine, mariée à une autre donzelle et elle t’appelle "il" ! T'as pas réussi à la caché entre tes jambes toi ! >>

Ces attendrissants paragraphes avaient séduit Dropit. Voyant qu'il restait des pages vierges, il s'arma d'un stylo et se permit d'écrire quelques lignes sur le journal.

16 Jouiller 644
Cher Journal, tu seras troublé en apprenant que ta véritable maîtresse t'as délaissé dans une taverne à la portée de tous... Tu aurais pu tomber sur bien pire, croit moi, alors profite de ma plume qui caresse tes pages. Mais ne te désillusionne pas car quand elle portera le blason Nocere, tu n'existeras plus. Il lui faudra un journal trois fois plus gros car ce qu'elle vivra sera bien plus que de petites anecdotes sentimentales. Dropit.


Il replia le journal en laissant son stylo non loin pour que d'autres s'amusent. Il termina cul-sec son breuvage, fit un grand sourire à B.Panda puis repris le route de la grande routine oisive.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom
[Passeuse] TinkyWhisky
avatar

Nombre de messages : 1714
Age : 26
Elément : Terre, mon cher Watson.
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Mer 16 Juil 2014 - 20:58

En cette fin de journée, alors que l'air chargé de cendres volcaniques donnait une teinte de fin du monde au ciel brâkmarien, les tavernes étaient occupées à faire le plein de clients.
Pour l'occasion, on avait installé de longs bancs à l'extérieur des débits de boisson et les rires, comme l'alcool, saturaient l'atmosphère. Aux odeurs de viande grillée venaient s'ajouter celles de la de sueur et, parfois, du vomi.
Quelques échauffourées, ici et là, achevaient d'énoncer l'évidence-même, sur fond de bris de verre et d'os : l'été était bien là.

Faisant claquer ses getas laquées sur les pavés irréguliers de la chaussée, une petite silhouette coiffée d'un chignon démesuré s'arrêta devant une bâtisse à la solide porte d'Orme et de Tremble criblée d'escarbilles et couverte de chiffons délavés.
Après avoir franchi l'huis, il lui fallut s'arc-bouter pour refermer le lourd panneau de bois. Les affres de la vieillesse se faisaient sentir et la vieille femme - car c'en était une- entreprit de se masser le dos en attendant que ses yeux s'accoutument à la pénombre toute relative qui régnait au rez-de-chaussée du bâtiment.
Il faisait nettement plus frais qu'à l'extérieur et les bruits de la rue étaient assourdis, lointains. Narhuitlalashishtom poussa un soupir de soulagement et déposa le large sac de toile huilée, qu'elle portait jusqu'alors, au fond de l'un des fauteuils qui jouxtaient l'âtre éteint.

Ses getas claquèrent sur le parquet ciré. La septuagénaire se dirigea vers le comptoir d'un bar de Merisier qu'elle savait aussi bien fourni qu'ancien.

Une voix s'éleva du fauteuil où elle venait de déposer son bien :


« Nar', c'est pas qu'ça m'dérange, mais j'suis assis sur quelque chose de dur. Et, sans mauvais jeu de mots, j'ai pas trop envie ce soir... »

La petite bonne femme ricana.

« Tu m'en diras tant... Ton lait de Tikoko, tu le veux maintenant ou plus tard ?
- Vieille peau ! Je meurs de soif et tu le sais ! Mon cuir se craquèle et je...
- Disons que ça veuille dire "maintenant", gloussa la septuagénaire.
- Ramène tes rides et vire-moi cette brique qui me sert de coussin ou...
-Voilà, voilà. Quel impatient. »

Nahuitlalashishtom souriait, elle se dirigea vers le fauteuil, deux verres emplis d'un liquide laiteux à la main.
Posant les récipients sur l'un des accoudoirs du meuble, elle saisit son sac et retira ce qui gênait tant l'assise de celui-ci. Cela avait tout l'air d'être un carnet.


« Ah, quand même. Pas trop tôt ! Et mon verre, je peux l'avoir ou c'est en option ? »

Tirée de son observation, la vieillarde empoigna l'un des deux verres et en déversa le contenu à l'intérieur du sac aussi bavard que grincheux.
Ce dernier ne put s'empêcher d'émettre un sifflement appréciateur :


« Fameux ! Lait de Tikoko et rhum blanc, c'est ça ? Quelles proportions ?
- Un tiers, deux tiers, tu le sais bien.
- Voui, mais j'aime te l'entendre dire, ronronna-t-il. Qu'est-ce que c'est que ce bouquin ?
- Pas la moindre idée, lâcha la vieille femme. Pas la moindre idée. »

Sur ces entrefaits, Narhuitlalashishtom s'empara d'une lampe à huile qu'elle alluma à l'aide d'un briquet à silex posé sur le comptoir du bar. Après quoi, elle put enfin s'asseoir.
Cette journée avait été longue. La chaleur la fatiguait de plus en plus, ses vertes années étaient derrière elle et elle commençait à sentir le poids de l'âge peser sur sa carcasse.
Elle sirota son verre à petites gorgées, humectant ses lèvres et brassant le mélange alcoolique dans sa bouche, puis elle s'intéressa de nouveau au carnet.


« Alors, ça parle de quoi ? »

Cédant à la curiosité de son Shushu, Narhuitlalashishtom fit la lecture du carnet à O'Mnom'Nom.

Le soleil avait disparu lorsque la septuagénaire referma, dans un claquement sonore, ce qui s'était avéré être un journal intime.
O'Mnom'Nom rompit le silence qui s'était subrepticement installé.


« Du coup, quelqu'un a ramené ce journal ici après que Dropit y ait écrit ?
- On dirait bien que oui. C'est dommage, sa propriétaire ne pourra pas lire son annotation. Il faudrait le ramener au Chabrulé.
- Ouais, ouais. On fera ça. Mais le principal là-dedans, c'est qu'une lettre va arriver sous peu. C'est bien ça ?
- Peut-être. Oui, peut-être... »

Et, sur ces derniers mots, la petite femme souffla la flamme de la lampe à huile, rendant à la pièce les ténèbres qui ne finiraient jamais de la draper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkelius
[Passeur] Suilekrad
avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 29
Localisation : Dans l'ombre...
Elément : Cruauté
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Jeu 17 Juil 2014 - 4:11

Descendant de sa chambre, Darkelius s'étira en balayant des yeux la grande salle principale de l'Antre. Ses yeux n'étant qu'à demi ouverts, il ne fit pas attention au bouquin posé sur la longue table situé au centre de la pièce. Non pas que sa vue lui faisait défaut mais il était plus en train d'errer comme un zombie que de vérifier si il y avait quelqu'un.
Son ventre criant famine, il se dirigea lentement vers la cuisine, ouvrit le frigo et prit l'assiette qui contenait ce qui semblait être un pavé de rumsteck de kanig. Il ferma le frigo, fit quelques pas avant de se retourner et de l'ouvrir à nouveau.


«C'est peut-être pas une bière du Chabrulé mais ça rafraichit toujours...»

Le Sacrieur en sortit une bière de Bwork avant de refermer le frigo. Revenant de la cuisine avec les yeux un peu plus ouverts qu'avant, il s'installa à table.

«Mais qu'est-ce que c'est que ça ? On dirait un livre.»

Il attira l'objet en question situé à l'autre bout de la table. Voyant qu'il s'agissait bien d'un livre, il l'ouvrit et commença à lire en espérant trouver le nom du propriétaire.

«"Journal d'Halibella". Au moins, c'est direct. Voyons ce qu'elle a à nous raconter. Tournant les pages, Mouais, mouais, mouais... Oh ! Alors cette Halibella voudrait nous rejoindre, comme c'est étonnant. Blahblahblahblahblah... Ah ! Elle a rencontré deux des nôtres. Un Pandawa qui drague en étant bourré ? C'est du BP tout craché ça.»

Darkelius continua de lire et, lignes après lignes, il trouva que la Sadidette, bien que semblant déterminée comme pas deux, était tout de même bien timide pour une prétendante au Blason. Mais bon, qui ici n'est pas déjà passé par cette étape cruciale ? Ce moment où toute une vie finit et une autre commence. Cet instant où soit tu en es, soit tu y restes. Ce jour où il faut prendre son courage à deux mains et venir s'adresser à nous.
Le Sacrieur vit la note finale signée par son confrère. Il comprit mieux comment le bouquin avait atterri ici. Dropit, et probablement d'autres Noceres, était tombé dessus. Trouvant dommage qu'Halibella ne pouvait voir ce mot, il pensa d'abord renvoyer le journal par corbac voyageur. Seulement, ce serait priver les autres de lecture. Il prit donc une plume et un parchemin.


«Nous avons votre journal.
Plutôt que de vous l'expédier,
je vous propose de venir le
chercher vous-même afin
de faire plus amples connaissances.
Disons demain, après vos travaux pour Oto.

Darkelius»

Une fois fini, il l'enroula et le scella en y apposant le blason Nocere. Le Sacrieur avança vers la cage des corbacs voyageurs à l'entrée, en choppa un et lui chuchota la personne à qui était destiné le document qu'il attachait à sa patte, avant d'ouvrir la grande porte et de jeter le volatile qui s'envola dans le ciel noir de la cité sombre.

_________________



Nos sumus supra orbis et eius legibus.
Finis semper est in media iustificat.
Primum Nocere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibella
Invité



MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Jeu 17 Juil 2014 - 8:22

Halibella rentra haletante de la taverne du Chatbrulé. Elle était partie si vite! Elle décida de se remettre de ses émotions en sirotant une bonne tasse de tisane au lait de bambou et à la sève de kaliptus. La jeune sadidette s’installa à la table et ouvrit son sac afin de prendre son journal et sa plume pour écrire quelques mots.

Elle s’arrêta  net.


«Oh non!», dit-elle en se mettant la main sur la tête.



La pauvre venait de comprendre qu’elle avait oublié son journal sur la table de la taverne lors de son empressement pour partir. Elle décida d’y retourner afin de retrouver ses écrits.
En route vers la taverne, Halibella espérait de tout cœur que personnes ne soit tombé sur ses pensées. Arrivée à destination, elle alla voir nerveusement le tavernier.


«Malsoir.», bredouilla-t-elle.

Le tavernier la regarda d’un air découragé.


«Pas encore une sadida ! Elles veulent toujours des boissons pas possibles à réaliser. Elles sont trop prêt de la terre ces petites.», lâcha-t-il avec exaspération.

«Je suis simplement à la recherche de mon livre, l’auriez-vous vu?», demanda-t-elle.

«Tout ce que je sais, c’est qu’un énutrof l’a ramassé et laissé sur cette table. Le temps de servir une troupe de milicien et il avait disparu.»

Halibella repartie donc bredouille de la taverne. Il commençait à faire nuit dans la sombre cité, ce qui la rendait encore plus lugubre et machiavélique, chose que la sadidette adorait.  Arrivée devant chez elle, un corbac passa tout prêt d’elle en lui ébouriffant les cheveux.

«HEY!», s’exclama-t-elle.

Le corbac fonça vers elle. Halibella alluma ses paumes prêtes à faire appel à ses ronces si nécessaire. Elle s’arrêta d’un coup sec lorsqu’elle vu le petit foulard pourpre autour de la patte gauche de l’oiseau. Ce dernier atterrit devant elle puis laissa tomber un morceau de parchemin avant de s’envoler en lançant un croassement.

La jeune prétendante au blason pourpre lu le mots de Darkelius avec attention. Son cœur fit un quart de tour.


«Ils veulent me voir, moi? S’ils ont mon journal, ça signifie qu’ils l’ont probablement lu. Mon dieu !», pensa-t-elle en tremblotant.

Elle décida, ce soir-là, de se coucher tôt et de prier Djaul que la journée du lendemain se déroule bien.

Après une dure journée de travail auprès d’Oto Mustam, Halibella rentra directement chez elle. Elle se lava, puisqu’elle avait toujours des plumes de miliciens bontariens abattus collées sur elle, puis elle enfila sa plus sombre tenue.

Elle prit alors la route vers la maison des Primum Nocere. Arrivée devant la grande porte, Halibella prit un grand souffle puis pensa :
«Montre leur qui tu es! Ne te laisse pas abattre, soit forte et surtout, ne laisse plus jamais la timidité te dictée ce que tu dois faire. Si tu veux les rejoindre, il faudra faire preuve de bravoure.»

D’une main forte elle cogna à la porte.

«Qui va là?», retenti une voix au loin.

«Je me présente, Halibella disciple sadida, je viens ici aujourd’hui pour récupérer mon journal», répondit-elle avec assurance.

Les grandes portes s’ouvrirent devant elle. S’était le commencement de son nouveau départ, de sa nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Halibella
Invité



MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Jeu 17 Juil 2014 - 8:45

HRP

Je me permet ce petit double post, car j'ai oublié de mentionner dans le précédant que je serai absente à partir de Vendredi minuit à Dimanche 6hAM (heure France) , je ne serai donc pas en mesure de répondre à vos messages. Cependant, je vais remédier à la situation dès Lundi.

Bon weekend à tous et à toutes,

Halibella

/HRP
Revenir en haut Aller en bas
gunkilt
[Passeur] Zlataniste du dimanche
avatar

Nombre de messages : 931
Age : 25
Localisation : DTC
Elément : Zlatannerie
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Lun 21 Juil 2014 - 4:11

Voilà quelques lunes que Gunkilt n'avait pas pointé le bout de son nez dans la gran'salle de l'antre Nocere.
Au détour d'un sentier enneigé, chassant les plus gros coffre de trésors, la fecatte leva la tête de sa carte et de sa boussole pour s'assurer qu'elle était sur le bon chemin.
C'est alors qu'elle devina au loin, le vol d'un oiseau balbutiant qui ne lui était pas étranger.


Tiens Kibwatte S'exclama la fecatte en donnant une caresse sur la tête de son oiseau qui venait de se poser sur son épaule. Qu'est ce qui t'amène jusqu'à moi, t'as pas tout bouffer le pavot que j'avais laissé quand même ?

Quelques piaillement à peine audible firent boire à la fecatte une potion de cité, rouge. Une fois à la milice, un petit "tchek-poto" à Sir Mustam et la voilà parti pour l'antre à dos de Kramkram.
Ahhhhhhhhh, qu'il est bon de revenir au bercail Soupira t'elle en se laissant tomber dans un vieux fauteuil, presque poussiéreux.
A peine installé, Gunkilt remarqua le bouquin décrit par Kibwatte, s'en saisit et prit plaisir à lire les quelques lignes d'un ancien frère
Pensées nostalgiques.

Saisissant une plume de fesse de kido ainsi qu'un petit pot d'encre de kralamour teinté verte, la fecatte griffonna quelques lignes à la suite.
Petit journal, si ta maitresse lit aujourd'hui ces quelques lignes, c'est que mes acolytes on décidé de l'épargner, ce qui par expérience est plutôt bon signe.
Si tu pouvais parler, je t'utiliserais pour lui dire de se mouiller, les pages précédentes sont émouvantes, mais il y a peu de personne à émouvoir ici, il va falloir convaincre...                           ou périr...


D'abord elle posa le journal délicatement au sol, puis de son pied elle le surmonta, pour l'envoyer au milieu de l'antre d'un élan savamment doser; comme pour dire à l'inviter viens, entre à la vue et à l'ouïe de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibella
Invité



MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Mer 23 Juil 2014 - 16:42

Les grandes portes s’ouvrirent devant Halibella sans le moindre grincement.

Elle n’avait pas fait une dizaine de pas que son journal tomba directement devant ses pieds.


«Mon journal!», s’exclama-t-elle.

Au même moment, tous les regards se tournèrent vers elle.


«Malsoir», dit-elle maladroitement.

Tous éclatèrent de rire devant la timidité de la jeune postulante et retournèrent à leurs habitudes.

Halibella prit son journal et l’ouvra. Elle remarqua alors les quelques mots de Dropit et de Gunkilt.
 
«Convaincre..», pensa-t-elle.

Halibella s’avança au centre de la pièce bien déterminée à leur prouver sa motivation. Elle replaça son voile d’encre, s’assura que sa coiffe était bien mise puis débuta.


«MALSOIR», dit-elle d’un ton un peu plus sûre d’elle.

«Je me nomme Halibella, mais ça j’imagine que vous vous en doutiez vu mon journal. Je suis venue ici non seulement pour le récupérer, mais aussi pour vous faire part du fait que j’aimerais faire part de votre grande famille.»

Les Nocere qui avaient retrouvé leurs occupations se retournèrent une seconde fois, d’une oreille un peu plus attentive, vers la jeune sadidette.

«Certes, j’imagine qu’il y a beaucoup de monde qui vous disent le même charabia et nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à rester plus de 10 minutes dans votre antre.  Cependant, je ne suis point comme les autres. Je suis une jeune fille enjouée, maladroite par moment c’est vrai, mais qui ne demande que de passer du bon temps avec des gens que j’apprécie beaucoup et de développer de nouvelles complicités avec les membres de leurs familles. Je suis dur de caractère et n’abandonne que rarement.  Je suis débrouillarde et j’aime les défis.»

Halibella prit une petite seconde pour essayer de calmer ses mains qui tremblaient de plus en plus devant la prestance des membres se trouvant à l’intérieur de l’antre. Elle se remua, puis continua.

«Comme tout le monde, j’ai mes défauts : je ne pense pas toujours à tourner 7 fois ma langue avant de parler, je manque parfois de tact et je suis assez direct. Par contre, lorsqu’on me connait mieux, on se rend vite compte que je suis quelqu’un de gentille, toujours prête à aider et de fidèle. Une sadidette pour qui la famille, il n’y a rien de plus important.  La famille, ça passe avant tout, la famille c’est pour la vie.»

Halibella arrêta de parler, prit une grande inspiration et garda la tête haute. Il ne restait plus qu’à espérer que la foule n’éclate pas de rire et qu’elle se fasse sortir de l’antre à coup de Bêche Asse.
Revenir en haut Aller en bas
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Jeu 24 Juil 2014 - 1:31

Dropit avait exhumé son chapeau des mauvais soirs, tissé en cuir de serpentin avec sa plume angélique qui lui donnait en fin de compte plutôt l'air d'un touriste.

<< J'ai l'air gentil. >> dit-il tout souriant à la jeune Sadida.

Direction le bar où il déboucha un rhum commun, bouteille qu'il partagea entre plusieurs verres, destinés à plusieurs confrères. Il souria puis leva son verre à la santé de tous.

<< J'ai l'air enjoué. >> déclara-t-il avec les mêmes mimiques.

Puis, il frotta le blason Nocere accroché à sa chemise depuis maintes années.

<< Je suis fidèle. Et c'est bien la seule chose que j'ai dite de vrai depuis le début. Ne me fait pas regretté mes mots que j'ai écrit dans ton journal. Tu as beau connaître certains d'entre nous, et quand bien même cela te donnerait un petit avantage, sache que la Primum Nocere ne cherche pas de compagnie exotique et détendu. >>

L'Enutrof envoya un violent coup de poing dans le crépis du mur. Le sang ruissela le long de ses phalanges déjà broyées depuis les anciens temps. Il ferma sa main et l'exposa près des deux yeux de ladite Sadida.

<< Primum Nocere recherche du sang, toujours du sang, de la rage ! Cela me fait pensé à plusieurs questions que j'aurais à te posé. Et tâche d'y répondre même si, vois-tu, tu doit y laissé du sang et des os. Tout d'abord, as-tu toujours été dans l'ombre de Brakmar depuis ton enfance ? Nombreux son ceux qui se disent Démons avant même d'avoir tué un Ange ! Et pour le moment, je n'ai entendu et lu que fantaisies et bon vivre de ta part, car même un piou peut posséder plus de haine.
Tu aime les défis ? Qu'entends-tu par là ? Traquer un monstre dans un donjon est certes très valorisant. N'as-tu jamais exploser de violence et de colère envers quelque chose en particulier ? >>


Dropit savait qu'il avait beaucoup parlé, et que la postulante en aurait pour dix minutes pour y répondre. Et qu'il s'attendait en effet à un "charabia" original et digne.

<< Je veux tout savoir, alors parle franchement, comme tu le fais si bien ! >>

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibella
Invité



MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Ven 25 Juil 2014 - 19:22

Halibella se tourna vers Dropit et écouta attentivement ses paroles.Elle attendit qu’il ait terminé puis lui réponda.

«Je n’ai pas toujours été dans l’ombre de Brakmar. Cependant, je n’ai jamais servis non plus es emplumés. J’étais du genre neutre, à me balader un peu partout pour faire du commerce et offrir mes services d’alchimiste. J’ai déjà tué des anges, sous un autre nom. Je n’aurai probablement jamais ces grandes ailes prestigieuses dignes des héros les plus ténébreux de la ville sombre. Par contre, je pense que pour que le mal règne ça ne prend pas que des gros bras, mais aussi des gens pour faire tous ces allers et retour pour Oto Mustam. Des gens qui comme moi, préfèrent marcher de longue distance plutôt que d’aller au combat.»

Halibella prit une petite pose histoire de dire à ses mains d’arrêter de trembler.  Elle prit une grande inspiration, releva la tête puis continua.

«Ensuite, lorsque je parle de défi, j’entends par là ces moments où je me dois de donner tout ce que j’ai. Faire mes preuves. Je ne parle pas ici nécessairement de boss de donjon ou bien de monstre dans les plaines. C’est plutôt général. Que ce soit pour une quête, un donjon ou même convaincre quelqu’un. J’aime être mise au défi, devoir prouver ce que je vaux. Avoir à me battre pour avoir ce que je veux.

Finalement pour ce qui est de la colère et de la violence, j’ai effectivement déjà éprouvé beaucoup de colère envers non pas une chose, mais bien des situations ou des personnes que je ne citerai pas ici. Oui, un piou à l’air plus violent que moi, mais c’est dû à plusieurs année de self-control et de lâcher prise. J’ai un gros caractère qui ne plait pas toujours, je réplique quand on m’attaque et je peux être très méchante quand on me cherche. Il me fera plaisir de vous raconter quelques anecdotes ou bien de vous citer des noms, mais ce, en tête à tête, puisque je crois qu’ici n’est pas la place pour ça.»


La sadidette baissa discrètement la tête pour faire signe qu’elle avait terminée.  Quelqu’un s’apprêtait à lui répondre lorsqu’elle releva la tête et dit :

«J’aimerais rajouter quelque chose.  Sachez qu’en aucun cas j’ai cru que ce serait facile de venir ici me présenter à vous. J’ai encore moins cru que ce le serait parce que je connais certaines personnes qui habitent votre antre. Loin de là même. Je leur ai souvent fait part de ma nervosité à venir cogner à votre porte. Jamais je ne me suis considérée comme étant plus spéciale qu’une autre personne. Si cela a été interprété de cette manière, je m’en excuse de suite.  
Aussi, jamais au grand jamais, je ne voudrais vous faire regretter des paroles que vous avez dites. Je suis simplement honnête avec vous tous.»


C’est sur ces paroles qu’Halibella posa ses mains derrière son dos en attendant de voir la suite des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Darkelius
[Passeur] Suilekrad
avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 29
Localisation : Dans l'ombre...
Elément : Cruauté
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Ven 25 Juil 2014 - 20:30

«*CLAP ! CLAP ! CLAP !* Joli discours.»

Le Sacrieur avança doucement vers la Sadidette et en fit le tour afin de la scruter sous tous les angles.

«D'abord, tu présentes de toi la partie timide, joyeuse, un tantinet chétive et bonne vivante. Limite comme une bon'arienne. Et là... Tu tentes de te maitriser, essaie de prendre de l'assurance et aborde la facette que je qualifierais d'aventurière. Aimant les défis, adorant se surpasser pour obtenir ce qui est voulu. Pour finir, tu parles de ce côté méchant qui ressort après provocation.»

Darkelius retourna à sa place d'un pas aussi lent que celui qu'il avait en se dirigeant vers Halibella.

«Je ne perçois pas une once de nuisance dans tes paroles. Alors oui, tu ferais une excellente milicienne de Brâkmar. Un parfait petit soldat d'Oto exécutant à la lettre chaque ordre qu'il lui est donné. C'est vraiment une bonne chose d'avoir tant de dévotion pour notre chère cité. Mais, si nous nous basons sur ça, pourquoi toi et pas un autre ? Nombreux sont ceux qui, comme toi, se donne à fond pour cette bonne vieille milice.»

Le disciple de la déesse sanglante s'avança à son tour vers le bar. Il suivit Dropit et but un des verres qu'il avait servi après l'avoir levé tout comme son confrère.

«Néanmoins, il y a un point qui m'intrigue. Tu as dit aimer avoir à te battre pour ce que tu veux... Que veux-tu dire par là ?»

_________________



Nos sumus supra orbis et eius legibus.
Finis semper est in media iustificat.
Primum Nocere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Ven 25 Juil 2014 - 20:34

Sur ces mots, Dropit, qui s'était entre temps resservi du rhum, fut pris au dépourvus. Il hocha la tête verticalement, posa son verre sur la commode en merisier et croisa les bras.

<< Je vais appuyer le point que soulève Darkelius, mais avant, voici personnellement ce que je penses. Ne t'excuses pas, jeune disciple, car pour ma part, je vois et j'entends bien que tu as appris à te contrôler, parler avec ton coeur. Malgré le fait que nous cherchons justement à pousser tes limites pour voir ce qui s'y trouve au fond, dans sa partie noire. D'ailleurs tu uses plus de cet organes que de tes bras ou de ta puissance physique. C'est une autre qualité... >>

Il décroisa les bras, s’avança plus avant sur sa chaise et fixa Halibella dans les yeux.

<< Tu es sincère, j'en donnerais mes kamas, mais tu as, pour ma part, omit d'expliquer une chose. Et là je rejoins Darkelius sur ce point. Que comptes-tu apporter de plus qu'un autre à notre prestigieuse Guilde ? De la joie et de la bonne humeur ? Ou as-tu tout de même des coups et stratégies sournoises à nous proposer contre nos ennemis, qu'ils soient Angelots ou d'une autre Alliance ? C'est la dernière question que je te poserais. Choisis tes mots, et tu m'auras dans ton camp. >>

Attentif aux réponses, l'Enutrof reprit son verre en main, prêt à le boire cul-sec et partir, ou prêt à trinquer avec une sœur d'arme. Ou prêt pour les deux.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibella
Invité



MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Lun 28 Juil 2014 - 18:39

Gardant les mains derrière son dos, Halibella avait absorbée les paroles de Darkelius et Dropit. Elle se tourna d’abord vers le disciple de la déesse sacrieur.

«Ce que j’entends par aimer avoir à me battre pour ce que je veux, c’est que je n’aime pas la facilité. Plus c’est difficile, plus ça me plait. Avoir tout cuit dans le bec, c’est trop simple, trop facile. Le meilleur exemple que je pourrais te donner c’est ma présence ici aujourd’hui. Ce que je veux ? Me faire accepter par vous tous, vous rejoindre. En ce moment ? Je me bats, peut-être pas physiquement, non, mais par les paroles.»

Halibella recula, se retourna vers Dropit puis s’avança vers lui pour à son tour le regarder directement dans les yeux.

«Il est vrai qu’en repensant à ce que je vous ai dit j’ai omis de vous dire ce qui faisais de moi la candidate idéale. Ma joie de vivre, ma bonne humeur? Oui, certes je peux en apporter, mais ça tout le monde peut le faire. J’ai quelques tour dans mon sac pour faire tomber nos ennemis, mais si je les dévoilais ici, ils ne seraient plus très utile», dit-elle avec un petit sourire espiègle.  

Elle continua :


«Je ne suis pas du genre à voyager de famille en famille comme ça, parce que ça me chante, quand je m’installe c’est pour de bon. J’ai toujours su prendre la défense de ceux qui me sont cher, la famille ça passe avant tout. Je viens d’un coin du monde où il y a un certain décalage, ce qui peut être utile dans certaines situations. Ensuite, je suis toujours prête à aider parce que ça me fait plaisir de le faire et non pour avoir quelque chose en retour et je sais me débrouiller seule la plupart du temps.  J’ai un caractère qui est fort, je ne me laisse pas piler sur les pieds et assume toujours ce que je dis et ce que je fais. Pour ce qui est du reste, je vous l’ai déjà mentionné. Lorsqu’on me connait on se rend vite compte que j’ai une carapace assez difficile à percer, malheureusement lorsque fait j’ai tendance à être un peu trop gentille.»

Halibella recula de quelques pas, regarda autour d’elle puis reposa les mains derrière son dos en attendant que quelqu’un prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   Lun 28 Juil 2014 - 22:02

Les yeux de Dropit avaient vacillé vers le bas, ses mains se refermèrent, toujours dégoulinante de sang, et son estomac qui n'en pouvait plus d'attendre son steak. Il se leva assez brutalement et commença à se diriger vers la sortie, sans aucuns mots. Il trainait des pieds... En fin de compte, il cherchait quelque chose à redire. Il ne se retourna même pas et resta dans la seul zone de la pièce non éclairée.

<< Ces réponses ne sont pas celles que j'attendais... >>

Il patienta une dizaine de secondes pour enfin ajouter une ultime déclaration.

<< Mais ta volonté est forte, tu ne manques pas de motivation. En clair, tu es à la fois inintéressante, militairement parlant, mais tu dispose d'un mystérieux charme qui amène à vouloir en savoir plus. Peut-être es-tu le genre de recrue que cette guilde à besoin... Et tu aura mon soutient, aussi mystique sera-t-il. >>

Son chapeau était maintenant déposé légèrement sur le côté, et, toujours sans regarder derrière, il leva son pouce en l'air. Les pas de Dropit le menaient droit vers l'odeur de grillade le plus proche histoire d'y avaler son propre poids en viande de dragodinde.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dear Diary ... [recrutée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dear Diary ... [recrutée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dear Diary ... [recrutée]
» Happy birthday, my dear ! ? Domenico
» Recrutement Greeny [Accepté]
» Diary of a noob : Scars of Mirrodin
» [Druidesse Taurenne] Tamah [recruté]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: