AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarenza & Citromignon
Invité



MessageSujet: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Dim 5 Jan 2014 - 16:23

Par une belle nuit de mi-descendre, moi Sarenza, alors oisif, somnolais à l'endroit que j'avais choisi pour passer la nuit. C'est alors que, soudainement, une voix féminine m'interloqua depuis les ténèbres :

- Speranza ? Est-ce vraiment toi ?    
                                                                     
Je répondis vivement :

- Hum … Tu dois te tromper, je me prénomme Sarenza,  Eni haut gradé de la Cité de Bonta.
- Non non, je ne me trompe pas,  je suis venu pour toi !                                        
- Pour moi ? En es-tu sur ?                                                                                          
- Je suis Citromignon ne te rappelles tu pas de moi ?                                                                
- Excuse-moi, mais je n'ai pas la moindre idée de qui tu peux être...    
                                 
Et elle m'expliqua. Elle venait d'ailleurs. D'un autre univers, celui de Many.                                                                                                                    
Au fond de moi je savais que je la connaissais et qu'elle n'avait pas tout à fait tort.
     

- Tiens regarde                            
                                                                                       
Elle me tendit une photo.                          
                                                                             
Je la lui pris.  Et en la regardant ma tête se mis à tourner.  Je la priai de m'excuser et m'enfuis d'un pas chancelant dans la nuit, vers la plaine des craqueleurs afin de me remettre de ce choc. A bien y réfléchir son visage me disait quelque chose,  le doute m'assaillit et si elle disait la vérité ?

Elle arriva dans mon dos et me dit :

- De là où on vient mon nom est Citrognon et je suis ta femme.
- Mais ce n’est pas possible, je ne suis pas marié!

Elle me mit une gifle. Sonné, je trébucha et m'étala sur le sol. Ce choc déclencha en moi un déferlement de souvenirs. Tout me revînt en mémoire, les moments passés avec elle, mes combats, ma loyauté envers Brakmar. J’étais « Speranza » Haut gradé de Brakmar dans le monde de Many.

J'ai crié :

- HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!

Ce fut un cri si violent que des pious semblaient tomber du ciel. Le ciel s'assombrit   et la foudre déchira le ciel nocturne.

Mes ailles Bontariennes jaillirent d'entre mes omoplates et mes plumes, d'habitude si blanche se mirent à noircir. Une douleur insoutenable déchira le haut de mon dos. Mes ailes tombèrent et furent remplacées par une nouvelle paire rougeoyante comme de la braise qui révéla ma véritable nature. Un éclair zébra le ciel, le tonnerre gronda et je découvris en moi une nouvelle force. Un rictus barra mon visage et le sang coulant dans mon dos me permis de me sentir vivant à nouveau.

Citrognon cria :

-  SPERANZA c’est toi ?!
- C'est bien moi je suis de retour! J'étais piégé dans ce corps faible et servile.
- Que comptes-tu faires maintenant ?
- Je compte chercher des frères qui partageraient mon idéologie.

Je me mis donc à la recherche de ces personnes, qui attaquaient les Bontariens et seraient nos puissants alliés.  Je partis donc partit en quête d'informations à Bonta. Qui mieux que les gardes pourrait me renseigner sur ceux qu’ils redoutaient le plus. Or, à chaque fois que je les questionnais, ils faisaient la sourde oreille et m'ignoraient copieusement. Cependant, certains d'entre eux m'indiquèrent quelque fois une marque sur leurs bras. Il s’agissait d’un "PN" gravé à même la chair.  Mais que signifiait ce PN?  Personne n’osait me le dire.
Je me suis donc rendu à Brakmar, pour tenter d’y rechercher des informations sur cette guilde, mais toujours le même refrain … "On ne parle pas aux Bontariens".  A force de chercher, je suis tombé sur un panda, qui a retenu mon attention pour la simple et bonne raison qu’il ne buvait pas … mais son odeur me plaisait.  
       

Et je lui dis :

- Hey, je suis à la recherche d'une guilde appelée PN, la connaitrais tu ?
- Tu ne me parles pas de la sorte.  Et ne peux dire ça à n’importe qui.

Enervé et stimulé par l’odeur,  je suis allé chercher Citromignon pour monter un groupe de 5 Bontariens ayant pour objectif de tuer ce panda.              

Une fois devant lui avec ce groupe il dit :

- Pourquoi m’amènes-tu ses gradés Bontariens ?
- Je ne t’amène pas des gradés Bontariens mais leurs cadav….

Soudainement, je pris mon envol et d'un coup d'un seul je tranchais leurs ailes.
 
- Je disais donc « leurs cadavres ».                    
                                                         
Ma lame ainsi rougie par leur sang redevînt maudite. Mes ailles absorbèrent leur sang et s’épanouir davantage.                                
                                         
Alors le panda s'approcha et déclara :

- La guilde que tu recherches se nomme la Primum Nocere et se situe sous la statue de Djaul au centre de Brakmar.

Je parti donc avec Citromignon  au lieu-dit et vis une porte avec Les lettres « PN ». On se regarda et on poussa la porte pour dire d’une seule voix :

- NOUS SOMMES DES SERVITEURS DE DJAUL ET VOICI NOTRE HISTOIRE, PERMETTEZ NOUS D’ECRIRE LA SUITE AVEC VOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Malm

avatar

Nombre de messages : 1924
Age : 24
Localisation : Dans une crêpe-party
Elément : blouge
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Dim 5 Jan 2014 - 19:15

Les festivités étaient terminées depuis deja quelques jours et pourtant un brouhaha ce faisait entendre depuis la rue.
Décidé a installé un glyphe agressif devant la demeure Nocere, Malm ouvrit la porte. Il fût extremement surprit de voir Sarenza au pallier, brayant comme un enfant harborant un nouveau costume de son héros Krosmaster préféré.

La mémoire du Feca n'était pas la meilleure, mais il se rappelait encore de ce Sarenza.

Eni tête brûlé qui défiait fièrement - tout est relatif -  les démons avec ses ailes achetées, mais uniquement aux Zaap, cela va de soit. Également un ancien membre de Fama volat, membre ou ex-membre de Hell-raiser et surement d'une autre tripoté de guildes encore moins attirantes et puant l'ange et le CORU.


- Sarenza, hum. Dit-il.

Il analysa cette situation improbable quelques secondes..

- Mais à quoi tu joues ? Tout t'opposes a notre guilde, comment oses tu imaginer que ta candidature puisse être convaincante ? Sois tu mens, sois t'es con, j'vois que ça. C'est comme si moi, Malm, je candidatais pour entrer dans Hell-raiser, ça n'a pas de sens. Quand bien même tu te serais fâché avec tes amis nous serions la dernière guilde que tu aimerais rejoindre.

Il y avait tant de choses a dire pour dénoncer l'invraisemblable invité.

- En parlant de Hell-raiser ça avance avec Eveness ? Ajouta il d'un air cocasse.

Le Maître Feca profita de l'embarra de Sarenza pour continuer à le questionner :

- Ta personnalité a t-elle évolué ? Parce que ton sens commun et les caprices qu'on a pu voir cet été n'était pas au gout de la guilde. Pour ceux qui ne sont pas au courant, Mr Sarenza a tout bonnement abandonné le Goultarminator comme un lâche parce que le serveur n'avait pas cédé a ses caprices. Le généreux Yoshird en a d'ailleurs fais les frais.

Il enchaîna :

- Même si ta venue parmi nous sera de toute manière impossible a mes yeux, je serais curieux de connaitre ton histoire sur la raison de ta séparation avec les Hell-raiser.

Malm aimait cette position, il se sentait comme un chasseur avançant sur une proie prise au piège.


- Derniere question, ton histoire que tu as plutot bien raconté, enfin récité, de qui est-elle ? Car je sais que les personnes dans ton genre ne peuvent imaginer un tel récit.


Dernière édition par Malm le Dim 5 Jan 2014 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 21
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Dim 5 Jan 2014 - 21:50

Aorewen survola la scène, lanca un grand rire qui résonna dans tout le grand hall, et repartit à ses occupations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarenza & Citromignon
Invité



MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Dim 5 Jan 2014 - 23:48

Pâle,  je revins  à mes esprits, suite à cette déclaration aussi prompte soit-elle. Mais je sus qu'elle n'avait que pour but de m'intimider. Je regarda plus attentivement Malm et vît qu’il avait surement dû se tromper de bouteille suivant les festivités passées, mais dans le doute, je répondis à ses interrogations ainsi qu'à sa pensée qui me troubla quelque peu :

- Pourquoi autant d'agressivité à mon égard ? Toutes ces expériences d'ici et d'ailleurs m'ont ouvertes l'esprit sur de nouveaux horizons aussi sombres qu'ils peuvent êtres. Pourquoi me reprocher de venir « d'une tripoté de guildes moins attirantes et puant l'ange et le CORU » ? Je ne connais pas ton histoire mais es-tu depuis toujours dans la Primum Nocere ?
Tu as réussis à trouver ton point d'encrage, tu es reconnu et aimé, ceci est le plus important.
Personnellement, Je cherche toujours ce fichu point d'encrage, c'est pour cela que je suis ici, à présent.


Je ne porte aucun jugement sur vous ou sur d'autres valeureux guerriers, je ne me base pas sur de rumeurs quelconques.

Je toussote,  voulant clarifier la situation, à propos de ce fameux tournoi, qui commença à dégénérer, j’enchaina :


- Lors du Goultaminator 2013, j'ai eu la possibilité d'y participer en compagnie d'un ami présent dans votre guilde. Celui-ci ne voulant combattre, j'ai décidé, à mon tour, d'y laisser ma place. Sachant que j'ai eu l'opportunité d'y concourir en 2011 sur Many, un brave Eniripsa me remplaça. Mais à la dernière minute ce jeune panda s'est inscrit et sans m'en parler.

Je lui tendis mon Iphone 25S pour lui montrer ma vidéo montrant ma puissance lors des 32eme de final de ce même tournoi  2011
http://www.youtube.com/watch?v=w0ubglmW1SE
Une fois la vidéo finie, je décida d'enchaîner sur une autre sujet :


- J’aimerai bien savoir  lequel de ses démons ai-je acheté ?  Nombreux sont ceux qui se  souvienne de moi en tant que « meilleur » Eni de ce serveur. Il est peut-être vrai que dans le but d’obtenir le grade suprême Bontarien j’ai effectué une légère stratégie sur 1 ou 2 démon, mais de qui devais je avoir peur ?

Devant tant d’arguments même quelqu’un qui s’était trompé de bouteille ne pouvait persévérer sur ses dires. Mais je continuais de me défendre en racontant certain détail sur mon histoire :

- Il est vrai que j’ai passé de très bon moment chez Hell-Raiser et je ne compte pas les renier ni agresser leurs précieux poney … Mes amis reste mes amis. Mais certains mon déçu et la seul personne que je ne supporte pas est parvenue au sein de cette guilde. J'ai donc, par rapport à elle choisi de quitter cette guilde et cette alliance qui est Coru. En parlant de celle-ci, Il est vrai que j’ai participé à son élaboration, quelle en est la honte ? Mais les mentalités m’exaspèrent depuis l’apparition des pépites de telles sortes que cela doit faire 2 mois que je n’ai plus participé au Ava. Mais je tiens à dire que  je ne vais pas me défilé devant une agression contre eux loin de là. C’est aussi ce que je recherche en venant chez vous. Je tiens à préciser que ce n'est pas par vengeance que je viens frapper à votre porte mais, comme je l'ai expliquer plus haut, pour découvrir un autre état d'esprit avec une idéologie différente.

Suite à cela, j'ai réalisé le peu d'importance que me consacrait Coru. Peu après mon départ de Hell-raiser, aucune interrogation, suivit d'une expulsion rapide du forum, comme un Malm propre                                                                                  J'entendis brièvement un rire "jaune" sortir de la gorge de mon hôte. J'espérais détendre l'atmosphère qui était lourde et pesante. Sur cette réaction je poursuivis ma défense :  
                                                                                         
- Il est vrai que je ne puisse réciter cela seul. Nous l’avions fait en binôme (Citromignon). Je rappelle donc par la présente, qu’elle postule avec moi. Nous ne sommes pas des experts en Rp, il s’agit même de notre premier. Or nous avons été fiers de ce que nous vous avons écrit car cela nous a pris  du temps, beaucoup de temps

*Je vais juste finir par un Hors Rp : Je suis actuellement en examen jusqu’au 18 janvier, donc veuillez m’excuser si  cela prend du temps pour répondre *
Revenir en haut Aller en bas
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 6 Jan 2014 - 14:11

Marchand sur des pieds de velours, Dropit sembla revenir de l'ombre avec un sourire qui pourrait glacer un boufmouth. C'est en voyant de plus près les invités que ce sourire pris un degré de chaleur hautement plus élevé accompagné d'une empathie de sage.

<< Je suis sur que vos grosse joues doivent être tendre et moelleuses... Comment se fait-il que vous soyez encore en vie avec des cannibales pleins les rues, comme moi d'ailleurs ! Je ne vous connais aucunement, mais je vous imaginais autrement... En effet il me semblais que vous n'étiez qu'une seule et unique chose, une paire de chaussure de bébé de couleur rose.. Le pavot, Citropabien, hein ? >>

Il ne mentais pas, l'allure frêle de deux prétendantes allais réveiller son intestin.

<< La crême de la crême ! Veuillez une fois en possession de notre blason venir me voir personnellement, nous continuerons à parler gourmet. >>


Dropit osa ironiquement une révérence, sourit du ton froid et sembla regagner les ténèbres.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang
[Artisan] hein hein
avatar

Nombre de messages : 3742
Localisation : dans sa tête
Elément : opti
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 6 Jan 2014 - 14:27

Du troisième sous-sol, utilisé comme stockage pour les laines, herbes et autres ossements. Wang sentit une odeur étrange.

Même le bulbisou emprisonné dans le petit cageot à côté l'avait sentie.
Son museau s'évertuait à émettre des "Snff snff..?!" désagréables.
Le disciple d'enutrof se demandait qui pouvait conserver ce genre de saloperies vivantes.

La réflexion lui passa rapidement car il venait d'identifier cette odeur, si rare, par ici...
La rose ! Ça sent la rose ! Par Djaul !

Un drone nomoon s'envola vers le hall observer et écouter les visiteurs. Via son écran de contrôle, la vue des intrus interpella le vieux barbu... Des amoureux...... c'est-il pas mignon....

Gloussant via le nomoon robotisé : vous venez ici pour apporter de la chaleur, de la bonne humeur ou pour nous vendre une galette des roses ?

Se reprenant :beaucoup de choses nous séparent, beaucoup de questions nous viennent aussi.. vous avez été recommandé par un voire plus de nos membres, nous vous écouterons... vous êtes sûrement au courant du passage lointain d'un autre Raiser par ici (un zobal paraîtrait-il)... qui s'est renié puis re-renié, la taupe du top.... Hell a recueilli notre MC national tiens... ne pas toucher aux percepteurs Hell... il faudra en passer par là pourtant... la mort... seule elle pourra vous séparer de ce que vous cherchez... vous n'avez tous deux guère fréquenté notre maître d'Armes, le valeureux Mustam.. ni n'êtes mariés d'ailleurs...... nous valorisons l'effort mais nous attendons du concret... et plus de piété, bien plus.

Le drone tomba au sol, aigrement.
Il ne devait pas être tout à fait au point.


Dernière édition par Wang le Lun 13 Jan 2014 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.networkanime.com/index-cat-kaos.html
John-Slater
[Passeur] Roger Confédéré
avatar

Nombre de messages : 1670
Elément : Braconnier
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 6 Jan 2014 - 18:07

Les jours s'assombrissent, les nuits se prolongent toujours plus tandis que la guerre fait rage, les pâles lueurs lunaires sont presque masquées par les épaisses fumées qui s'élèvent au-dessus des champs de bataille. De Cania jusqu'en Sidimote, par delà la Mer Kantil, au-delà de Pandala, partout, le chaos.

En Brâkmar, la fange la plus belliqueuse, la plus sournoise, maudite par Rushu lui-même mais protégée par le malveillant Djaul, répand dans la ville sa malfaisance. Ses terres sont le théâtre des crimes les plus abjectes, l'Aurore Pourpre, plus puissante des alliances, est acculée par des ennemis toujours plus nombreux... mais inconscients. Le courroux des Aurorae sera sans limite, la tranquillités des Neutres ne sera qu'un lointain souvenir, et le Monde des Douze connaitra ses heures les plus sombres...

C'est là qu'un jeune Eniripsa, un vendeur de chaussures reconverti comme guerrier, se présente aux maîtres de son Monde. Que vient-il y faire ? Que cherche-t-il ici ? Pourquoi rejoindre un ennemi qu'il a pourtant si ardemment combattu. La soif de pouvoir ? De pépites ? ... De vengeance ? ...

Le prophète s'était tenu à l'écart, laissant sa camarade Féca prendre la parole la première. La puissante disciple de la Déesse bergère asséna de coups violents, s'armant d'une rhétorique éclatante. Slater était admiratif, il n'aurait pas fait plus grinçant et corrosif. Lui s'arma de patience, laissant l'Eniripsa répondre à son interlocutrice. Une étrange créature, un automate grotesque en forme de Nomoon, pénétra dans l'antre, délivrant le message de Wang, le Maître des maîtres.

Slater sentait que le moment était propice, alors que Sarenza et Wang terminèrent chacun leur tour leur discours.


- Tigre, tigre... Brûlant, brillant
Dans les forêts sombres de la nuit
Quelle main, quel oeil immortel
ont façonné ton effroyable symétrie ?


L'assistance semblait stupéfait, où John voulait-il en venir ? Il reprit aussitôt.

- Que serions-nous sans Hell-raiser ? Que serions-nous sans CORU ? Des maîtres incontestés et incontestables, cette situation pourrait convenir mais nous tous ici ne vivons que pour nuire à l'autre. Une parfaite symétrie, puisque nos ennemis veulent nous nuire également. La dualité qui oppose le Bien au Mal, mais je ne suis pas sûr qu'une vision si manichéenne puisse s'appliquer désormais. Le Mal est partout, il avance, il dévore les chairs et les âmes pour ne laisser qu'une ombre et quelques poussières. Une fois que CORU sera brisée, une autre alliance prendra sa place, mais le Mal, c'est-à-dire nous, demeurerons.

Comme à son habitude, l'Enutrof tourne autour du nouvel arrivant, comme un corbac le ferait au-dessus d'une proie.

- Et te voilà ici, Sarenza. Pour beaucoup tu incarnes tout ce que nous haïssons... Mais si tu viens ici en traître, en tournant le dos à tes anciens maîtres, c'est que tu n'es peut-être pas si bon que cela... Mais la confiance en ces lieux est nécessaire, vitale. Aussi, ta rhétorique est mièvre, tu ne me convaincras pas comme ça. Peut-être t'es-tu convaincu que tu étais en adéquation avec la Primum Nocere, mais ici, Sarenza, tu n'es qu'un Eniripsa parmi d'autres, tu t'ajoutes à une longue liste de candidats qui t'ont précédé... Tu n'es rien, et tu ne peux te reposer sur ce que tu as été. Ce que tu as été, c'est un ennemi, un Hell-raiser, un CORU, venir ici, c'est faire table rase. Venir ici, c'est détruire ton passé. Mais sache que, si tu parviens à nous convaincre que tu n'es plus ni un Hell-raiser, ni un CORU, si tu parviens à t'en convaincre au point de ne plus t'en souvenir... Nous nous en souviendrons.

Une petite flammèche emboitait le pas de l'Enutrof, dépourvue de visage mais affublée d'un sourire machiavélique, elle semblait fixer l'Eniripsa et rire de lui.

- Comme tu le sais, dans la Primum Nocere, il règne une ambiance étrange, malfaisante, presque vénéneuse. Tel un virus qui s'enracine profondément dans l'âme de ses membres, qui les consument sans les détruire ni les tuer. Les plus faibles deviennent fous et partent aussitôt, les plus forts demeurent, et rejoignent les rangs d'une famille puissante qui marche sur ses adversaires. Et toi, Sarenza, tu voudrais en faire partie... ?

La petite flammèche grimpa sur l'Enutrof, se posa sur son épaule tout en gardant cet étrange rictus.

- Il te faudra une réponse à tout. Il te faudra être convaincant, et fort mentalement. N'oublie pas qu'ici, tu n'es qu'un candidat. Et comme tu t'en doutes, il ne sont pas nombreux à avoir résisté aux entretiens.

Finalement, il se tut et se terra à nouveau dans l'ombre, seule la petite flammèche l'éclairait d'une étrange lueur pourpre, son sourire était comme une tâche d'ombre, une abysse horrible...

_________________
#BackInBusiness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://johnslater117.wordpress.com/
Sarenza & Citromignon
Invité



MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Sam 11 Jan 2014 - 21:57

Un éclair rouge comme le sang apparu,  son tonnerre vint rompre le silence pesant qui s'était installé. Je m’étais perdu dans mes pensées... m'en voilà sorti. Après avoir entendu la plaidoirie de ces gens, une unique mais essentielle chose me manquait : leur confiance.  Cette confiance qui pourrait passer anodine pour certain semblait être la raison de cette méfiance. Il fallait que j'agisse. Il fallait que je gagne leur confiance, coute que coute.  
Je repris alors, d'un ton certain :

- Vous voulez des preuves de qui je suis vraiment ?! Que je vous prouve de quel côté je suis ?! Soit. Je m’en remets à vous.  Ma lame sera vôtre, et je combattrais dès maintenant à vos côtés, comme il vous plaira. Utilisez-moi à votre guise. Un ordre et je serais prêt à mourir pour l'un des vôtres ; désormais, vos ennemis sont les miens.

C'était selon moi l'unique moyen de gagner leur respect : user le sang des CORU et en laver nos lames ! Quand bien même, je doutais que cela puisse suffire. La dent qu'ils avaient contre moi était bien affutée. Mais pourquoi ? Les rares avec qui j'avais un contact semblaient pourtant apprécier ma compagnie... CORU m'aura vraiment nuit jusqu'au bout. Désormais, je passerai de l'autre côté. A mon tour, de nuire.
C’est alors que Citromignon, las de patienter dans l’ombre mit sa main sur mon épaule et s'avança.

- Je sais que vous croyez le connaître, à tort. Car toutes ses images que vous avez de lui, sont celles vues avec vos yeux d'ennemis. Et il en a été de même pour lui. Mais il s’est informé sur vous, a essayé de vous comprendre et cela non pas auprès de vos ennemis, mais bien de vos frères d'arme. Il vous a collé sa propre étiquette, une nouvelle étiquette, une étiquette vierge sur laquelle il veut pouvoir écrire à vos côtés. Plus il apprend à connaître vos camarades, plus il se rend compte, que finalement, nous ne sommes pas si différents. Et c'est pour cela que nous nous présentons devant vous, en ces lieux sacrés, aujourd'hui. Laissez lui... laissez-vous une chance de nous connaître. Et par Djaul, vous ne le regretterez pas.

Elle semblait fière de son éloge. Celle-ci finie, elle pria son chaton de venir auprès d’elle. Celui-ci s'exécuta sans oser miauler quoi que ce soit. Il fallait maintenant faire de bien mauvaises actions, pour racheter tout ce qu'ils avaient pu faire de bon jusqu'à aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Wang
[Artisan] hein hein
avatar

Nombre de messages : 3742
Localisation : dans sa tête
Elément : opti
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 13 Jan 2014 - 11:48

Wang montrait ledit parchemin à l'éternel Capitaine Mustam qui y jeta un œil, brièvement, puis s'exclama, nonchalamment : Jamais vus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.networkanime.com/index-cat-kaos.html
Centenaire
Père Calment
avatar

Nombre de messages : 1398
Age : 25
Localisation : ouvre un compte en Suisse.
Elément : Surprenant !
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 13 Jan 2014 - 12:31

Centenaire était resté silencieux depuis le début, assis dans un coin de la pièce il avait entendu ses frères se rirent de Sarenza et aucun le défendre. Il se demandait qui étaient les personnes qui avaient conseillé la Primum à ce jeune Eniripsa, il fallait assurément les remercier car le spectacle de cet enfant cherchant à convaincre Malm & John-Slater était amusant. L’Enutrof se leva tout de même de son siège pour sortir de l’ombre et prit la parole.

« Malsoir Sarenza, Bonsoir Citromignon !

Vous dites que l’image que nous avons de vous est fausse. Que nous nous faisons une image de Sarenza infondée parce qu’il a appartenu à Hell-Raizer et CORU. Que vous avez changé. Sachez Monsieur que pour ma part ma vision de vous n’est pas meilleure que celle de mes camarades mais qu’à la différence d’eux, elle se repose dans un autre contexte. Laissez-moi m’expliquer. »


La flammèche de John-Slater sauta alors sur Centenaire comme pour l’encourager à continuer.

« Cet été, il y a eu le Goultarminator, vous vous en souvenez surement ? Tous les guerriers de Menalt se regroupèrent autour d’un seul et unique blason, le serveur, oubliant querelles de guilde et de zaap. Tous mirent de côté les banalités conflictuelles pour ce magnifique tournoi sur la planète Goultard.
Ma femme, Gourette, et moi-même avions pris le lead et avions pour mission de recruter les deux meilleurs guerriers de chaque classe sur Menalt. Pour les Eniripsa, tu t’es présenté faisant le bonheur de la plupart des joueurs. Cependant tout ne s’est pas passé comme tu l'espérait. Une personne s’est présentée en même temps que toi, un certain Shayna, et c’est à ce moment que ta vraie personnalité s’est révélé. Non, non ! Attends, je finis. »


Centenaire avala sa salive et continua.

« A partir de ce moment tu t’es révélée comme une personne INSTABLE. Tous les deux jours tu changeais d’avis. « Je me présente », « Je ne me présente plus », « Je me présente », « Je ne me présente plus » passant d’excuse en excuse. Ah nous en avons vu beaucoup. « J’arrive pas à passer mon exo, monde trop injuste », « Pas envie d’être dans une team poubelle », « Vous préférez Shayna à moi », j’en passe et des meilleurs. Toutes tes excuses se sont révélé des prétextes, car finalement tu as passé ton exo, finalement l’Eniripsa ne s’est pas retrouvé dans une team poubelle, et finalement, non, nous ne préférions pas Shayna. Toutes ces choses font que finalement, oui, j’ai une mauvaise image de toi et non pas parce que tu as été chez HR ou CORU. Je ne souhaite pas avoir à mes côtés une personne qui change d'avis comme de chemise. Peux-tu te justifier la dessus ?

Je doute vraiment de tes motivations à nous rejoindre Sarenza. Sache que la Primum Nocere ne sera pas le bras de ta vengeance, si tu tiens à te venger de tes précédents amis. En parlant de PN, peux-tu nous dire qui nous sommes exactement sur Menalt et quelles sont nos origines ? Je suis certain que si tes motivations sont justes, tu te seras renseigné sur nous et sur la signification de notre guilde. »

Pendant que le jeune Eniripsa réflechissait, Centenaire se tourna alors vers Citromignon.

« Quant à vous Madame, ne vous connais pas. Qui êtes-vous ? D’où venez-vous exactement ? Comment avez-vous connu celui-là ? Et enfin quelles sont, à vous, vos réelles motivations pour nous rejoindre ? Si nous prenions la décision de vous recruter mais pas Sarenza, vous joindriez vous à nous ? »

Machiavéliques, tels sont les Enutrofs…


Dernière édition par Centenaire le Lun 13 Jan 2014 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John-Slater
[Passeur] Roger Confédéré
avatar

Nombre de messages : 1670
Elément : Braconnier
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 13 Jan 2014 - 13:20

Avant que Sarenza ne puisse reprendre la parole, John Slater, qui écoutait avec attention son camarade et admirait sa rhétorique, décida de reprendre la parole aussitôt que son confrère eut terminé.

La petite flammèche reprit sa place sur l'épaule de l'orateur, qui était-elle ? Que faisait-elle ici ? Elle semblait animer chaque membre de la Primum Nocere qui prenait la parole, conservant ce rictus étrange.


- Je regrette que tu sois si peu convaincant, à de longs discours tu rétorques de poussiéreux poncifs. Nous ne voulons pas d'un esclave à notre service, nous voulons un guerrier puissant, capable d'instiller la peur dans le cœur de nos ennemis.

Et le petit être de feu sembla prononcer ces mots... "D'abord nuire..." dans un murmure assourdissant, qui résonnait dans l'antre où le vent semblait d'être levé.

- Ce que Centenaire a dit, tu devras y répondre, tu devrais y répondre avec la forme. Tu devras garder à l'esprit qu'ici tu n'es ni maître Eniripsa, ni esclave Eniripsa. Ici, au cours de cet entretien, tu n'es rien d'autre qu'une histoire, un nom sur un parchemin qui se transmet au sein de notre famille, qui se chiffonne, se déchire, et se désintègre dans le feu d'une cheminée.

Le feu du petit démon devint sombre, presque noir... Était-ce un maléfice d'Hyrkul ? Une ruse de Djaul ? Sa complicité avec les Nocériens ne présageait rien de bon pour le candidat Sarenza. Ce petit démon malicieux lui était manifestement hostile.

_________________
#BackInBusiness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://johnslater117.wordpress.com/
heybi

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...
Elément : Terre/Feu
Date d'inscription : 24/09/2013

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Mar 14 Jan 2014 - 0:37


Heybi, marchant sur un champ de cadavres CORU éclatés,
Laissant son fidèle destrier des os de ses ennemis se délecter
Tînt à exprimer cette pensée :


"Sarenza, ne serait-ce pas une marque de prêt à porter ?
Tu sembles faire preuve d'une extrême témérité
Toi qui oses fouler l'antre de la Nocere.

N'as tu pas peur que ton désir de vengeance nuise à notre intégrité,
Pense tu que tes lames soient suffisamment affûtées,
Que ton esprit puisse survivre à notre malhonnêteté ?

Pense-tu vraiment comprendre les principes de cette fraternité ?
Ou bien ne viens tu que pour la faire rimer avec utilité ?"


Puis alla siroter une bière car il était fort déshydraté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarenza & Citromignon
Invité



MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Jeu 16 Jan 2014 - 22:10

Suite à cette vague d'arguments, j'étais soucieux mais l'adrénaline envahissait mon corps et transforma mon visage. Un large sourire apparût laissant apparaitre mes faucettes qui assombrirent mes lèvres. Une large mèche de cheveux tomba sur mes yeux, je sentis le vent se lever, s'engouffrer dans mon dos. Les poils de mes bras s'hérissèrent.  Je semblais, enfin, être ce que j’ai toujours été : diabolique. Je me devais encore de les convaincre, mais comment ? Baissant la tête, je réfléchissais à  la manière dont j'allais m'y prendre. Je pris mon courage à deux mains, il fallait que je leur explique le pourquoi du comment, j'avais besoin de me justifier et de leur prouver de quoi j'étais capable. Le moment était venu, j’avalai ma salive et pris la parole d’une voix grave :

- Centenaire, me dis-tu instable ?
Je ne voilerais pas la face, il est vrai que lors de ce tournoi j’ai tenté de négocier ma composition, notamment en utilisant ma participation comme argument. Mais s'il te plait, cite une team qui ne l'a pas fait ? Oui, c'est un tort et je suis prêt à l'avouer, on a tous cette envie de victoire. Cette envie furieuse d'abattre nos concurrents.



Le vent portait ma voix. L’écho de celle-ci se répercutait contre les murs. Elle semblait attirer des dizaines et des dizaines de Corbacs aussi sombres que la nuit. Leurs coassements résonnaient à des mils, ils observaient la scène d'un œil passionner, espérant à chaque instant que la situation dégénère.

- "Il risquent d'être déçu ..." me dis-je tout bas.

Je pris l'intérêt de cette nuée de volatile comme un signe. Serait-ce pour me soutenir ? Je repris mes esprits, je m'égarais, je repris ma tirade à propos de ce fameux Goultaminator :

- Je ne protesterais pas que je n'ai pas passé ce maudit exo, oui, je l'ai passé. Je n'étais pas dans une team "poubelle". Ce n'est pas pour autant que je revenu sur ma décision, j'ai tenu ma position. Pourtant, j'ai eu la possibilité de revenir. Ce n'était pas Shayna qui m'aurait intimidé. L'épreuve de popularité était décisive, il ne pouvait me battre. Sans vouloir me vanter de quoi que ce soit.  

Il y a deux ans, Beautiful-panda et moi-même, avons vécu un tournoi lamentable suivi d’insultes alors que nous avions fait notre possible avec deux aventuriers non qualifié.  Je n'ai donc pas voulu réitérer cette expérience sans la participation d'une connaissance. D'une personne en laquelle j'avais confiance, en laquelle je connaissais sa force, sa puissance.


J’en avais assez de m’expliquer sur ce sujet, je me fis violence, et rétorqua :

- Je ne pense pas avoir abandonné notre monde, notre univers. Toi-même ou Gourette peuvent attester de ma volonté à participer à ce challenge. Grave aux divers entraînements que j'ai pu observer et assister. J’ai conseillé Shayna, sans approfondissement, certes, il ne comptait pas jouer d’autres éléments que feu. Je ne pouvais donc rien lui apporter de plus. Si ce n’était le faite de prendre possession de son corps en cas d’absence. Est-ce la fin de ma participation à ce tournoi ? Non. J'y ai contribué en prêtant mes équipements à certain participant dans le but d'optimiser nos chances de victoire. En plus de dépenser une grosse somme de Kamas dans la création ainsi que dans la forgemagie. Je tiens à préciser que ces actions ont été faites avec plaisir et je ne le regretterais pas. Tout ne tient qu'à moi. Je n’ai pas participé au tournoi, c’est vrai. Mais n’ai-je pas aidé Menalt plus que certain de ses participants ? Ça je ne sais pas.


Je soufflais un gros coup, pour me décharger de toute cette pression qui m'affublait de tous sens. Je devais encore répondre à certaines interrogations à propos de l'histoire de leur confrérie. Je ne savais pas où débuter. Je levais les yeux au ciel, comme pour trouver mon inspiration dans ce ciel si obscur et si froid.

-Concernant votre guilde, je ne saurais te mentir. Je ne peux conter l'histoire de celle-ci. Je ne pourrais que relater ce qu'il peut être dit à votre sujet. Quelques écrits sont passés devant mes yeux rougis de veines. Durant des nuits, j'essayais de comprendre et de boire chaque goutte de sang qui composait l'encre de ces divers manuscrits.
Aujourd'hui, suite à des heures de recherche et de lecture, je pourrais vous faire part de mes découvertes à propos de votre fonctionnement. Je pourrais citer votre hiérarchie depuis les trois créateurs.


Ma bouche était sèche, de l'écume blanchâtre se formait aux coins de ma bouche. Je sortis une bière de la taverne de Djaul de mon sac et la bu d'une traite. Je m'essuyais la bouche d'un rapide coup de manche. Mes lèvres étaient si sèche qu'une entaille ce forma. Une goutte de sang perla que j’absorbai brièvement avec ma langue. Ce goût, cette sensation me rappela mes batailles. Des corps nus, empilés, éraflés, ensanglantés, démembrés, découpés ... Une lumière rougeoyante comme les flammes de l'enfer brillait dans mes yeux. J’avais envie de contacts, de sang … Je déclarai :

- J’aimerai, me faire connaitre de vous. C’est pourquoi je vous invite à sortir vous battre à mes côtés. Massacrer nos ennemis! Faire régner le chaos !
Je prends déjà un malin plaisir, à me battre  auprès de notre confrère Captain Mustam, on s’entend à en mourir.

Il m'a partagé une chose lorsque l’on tapait quelques bontariens que je tiens également à vous dire : « La vie dans ce monde n’est qu’un jeu, certes, je souhaites me venger de ses bontariens, mais je me sers de cela comme d’un but à atteindre afin de pouvoir continuer à évoluer »  Et il en est de même pour moi avec la Coru.

Je décidai de conclure ce long discourt :

Heybi, je crois qu’Anakin t’as mal expliqué,
En quoi la fraternité rimerait pour moi avec utilité,
Yoda avait pourtant compris que je n’avais guère besoin de manipuler,
Bien même que je sois pour le moment mal équipé,
Il sied de mon effort, de le renforcer.

A la fin de ses mots qui peinaient à être entendu, Citromignon apparût. Elle semblait désorientée. Je lui avait pourtant dit de ne pas abuser de la bière... Elle pris la parole alors que j'entrouvrais la bouche pour lui demandé ou est ce qu'elle était partie ce la coller.
Revenir en haut Aller en bas
Sarenza & Citromignon
Invité



MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Jeu 16 Jan 2014 - 22:12

"Bien le malsoir à toutes et à tous! Plutôt à tous à ce que je vois ..."

Je m’exclamai d'une voix chancelante

- Cher Centenaire, je vais répondre promptement à vos interrogations! Comme vous avez pu le remarquer je me prénomme Citromignon. Bizarre me direz-vous ? Tout le monde n'a pas le choix vous savez, on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille comme on dit ! Hic
Trêve de plaisanteries! Je viens d'assez loin, comme nous avons pu le mettre en avant lors de notre première apparition, devant votre sinistre demeure ! Je viens de Many où j'ai donc rencontré "celui-là" comme vous le dites si mal. Cela fait un peu plus de 5ans que nous nous connaissons. A cette heure-ci, notre rencontre reste assez flou. Hic


Une drôle de sensation me gratta la gorge, d'un raclement sec, une boule de poil aussi grosse qu'une balle de goal sortie de ma bouche et atterrit sur la chaussure de Centenaire.

Oups ! Hic

- Maître Centenaire, veuillez excuser ma maladresse, j'ai quelque peu de mal à viser par les temps qui cours.
- "Hum" gémissa Centenaire.

Il ramassa mon projectile, qu'il donna à manger à sa flammèche toujours logée sur sa funeste épaule.
Etonnée je me secouai la tête, comme pour me remettre les idées en place suite à cette réaction quelque peu perturbante. Je décidai d'essayer de reprendre la ou je m'étais arrêtée. Pas évident...

- Ah oui ! Donc mes motivations ... Hum ... Hic
Après mon arrivée ici, sur "Ménalt", Sarenza me proposa donc de venir frapper à votre porte. Etant totalement étrangère à ce monde ainsi qu'aux différentes guildes, je me laisse guidée. Nous avons donc quelques projets, que nous aimerions réaliser ensemble. Hic


J'essayais d'être le plus clair possible. Mon ventre commençait à émettre des sons étranges venus d'ailleurs. Je repris :

- Pour ce qui est de la question de recrutement, cela ne me déplairait en aucun cas de vous rejoindre. Vous possédez un univers, une idéologie qui vous est propre. Vous histoire est intéressante, et c'est grâce à vous, aujourd’hui, que je me perfectionne dans l'apprentissage d'une nouvelle méthode de communication. J'espère avoir l'occasion de vous rencontrer pour ainsi avoir la possibilité de partager quelques horreurs, et quelques ténébreuses bibines.

D'un signe de la tête, je tournai brusquement les talons. Un peu trop brusquement d'ailleurs. Encore un peu et je me retrouvais le nez sur le bitume craquelé. Mon chacha plus noir que l'ébène me rejoignit en trottinant. Nous disparaissons dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Malm

avatar

Nombre de messages : 1924
Age : 24
Localisation : Dans une crêpe-party
Elément : blouge
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Ven 17 Jan 2014 - 0:37

Après une entrée fracassante, Malm avait prit le temps d'écouter les différentes défenses du postulant ainsi que les interrogations de ses camarades. Tandis que les questions variaient, les réponses de Sarenza sonnaient comme une chansonnette simple et attendu. Pour le Maître Feca la plaidoierie avait assez duré et il décida de rendre son verdict personnel.

- Tout cela ressemble plus à un procès qu'autre chose, et quand bien même tu ne serais pas coupable, ce n'est pas pour autant que tu serais méritant. Tes réponses sont tout ce qui est de plus banale, tu nous donne ce qu'on veut entendre de façon impersonnel. Nous brosser dans le sens du poil c'est sympa mais c'est pas ma came et pour un caractere comme le tiens je trouve cela peu cohérant. Citromignon, tu n'as pas répondu sur ce que vous feriez si l'un était accepté et pas l'autre. Et dans votre cas particulierement, une réponse serait fortement appréciable. Même si j'ai cru comprendre que tu ne faisais que suivre Sarenza sans conviction. Et la conviction est une force essentielle ici. Je rappel que la Primum est une fin en soi, la derniere guilde de chaque joueur digne et pas un endroit que l'on visite par curiosité.

Pour ne pas laisser de doute - on ne sait jamais - Malm s'efforça a clarifier une nouvelle fois sa position.

- Je suis totalement contre ton recrutement Sarenza, historiquement tu es dans l'opposition. Comme tu le dis toi même tu ne sais pas grand chose de nous. Et pour finir l'attitude que tu te donnes ici fait vraiment fausse. Pour ma part le débat est clot, et j'espere ne plus avoir affaire à toi.

Sur ces derniers mots, Malm s'enfonça au fin fond de la demeure Nocere, à l'abri des regards, là où se côtoient les vieux êtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dahwa
Enjoyphœnix ♡
avatar

Nombre de messages : 929
Localisation : au fin fond des abîmes de Rushu
Elément : Cauchemardesque
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Sam 18 Jan 2014 - 17:37

Alors en pleine préparation pour sa prochaine expédition sur les hauts remparts à vent, Dahwa, songeur et bavant sur les futurs équipements qu'il allait pouvoir se confectionner, peaufinait ses stratégies de combat. Soudain, le bruissement dérangeant d'un "on-ne-sait-quoi" vint l'interrompre dans sa profonde concentration. Et c'est se retournant qu'il aperçut une silhouette filer à toute allure vers la grande salle où il assista - presque étonné - à une scène digne des plus grands films de James Blonde. C'est alors seulement qu'il remarqua les deux intruses du côté de l'immense porte d'entrée qui semblait les écraser, vu d'ici en tout cas.

Le débat était agité. Les demoiselles dans l'entrée se faisaient - pour l'une plus que l'autre - accablées de critiques et autres réprimandes. On chuchotait beaucoup dans les recoins, et les lueurs reluisantes des regards ne mentaient pas. Accablé, Dahwa prit la parole, enfin...


- Sarenza. Comme tu as pu le voir, vous n'êtes pas les bienvenus ici. Du moins, personne ne semble avoir d'opinion sur le fantôme qui t'accompagne. Et comme l'a souligné le vieux Slater, te faire accepter par la majorité ne sera pas une mince affaire. Ainsi, tu dois laver ta bonne conduite (et ton dos, ça empeste la volaille) : pêche, viole, bat, tue ; et prouve-nous ta foi envers Brâkmar. Oto Mustam m'a fait parvenir ton journal de mission à la milice, et il dit être satisfait du pigeon qu'il a pu embobiner pour ses tristes besognes - venant de lui, c'est un compliment. Ainsi, tu t'offres à nous au combat, corps et âme. Mais ne perd pas ta fierté. Elle seule demeure une fois le dernier combat arrivé.
Je ne peut que t'encourager à te battre encore, à témoigner de tes convictions par tes actes et par tes paroles... comme tu l'as fait jusqu'à aujourd'hui. Un jour, un grand guerrier Pandawa m'a dit "le secret, c'est la persévérance". Médite. Et prouve leur que tu es digne de Primum Nocere.



Ennuyé par la situation qui semblait tourner en rond malgré les efforts de la condamnée. L'éniripsa, las, s’affalât sur la chaise la plus proche, et continua d'observer... silencieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John-Slater
[Passeur] Roger Confédéré
avatar

Nombre de messages : 1670
Elément : Braconnier
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 20 Jan 2014 - 1:51

Toujours dans l'attente d'être convaincu, Slater patienta que l'ensemble des protagonistes présents eurent terminé. Les réponses respectives de Sarenza et Citromignon n'avait pas su provoquer le moindre rictus satisfait, une moue d'approbation, un hochement de tête... Les réactions les plus manifestes émanaient de la créature maligne qui vaquait ça-et-là, d'épaules en épaules. Son ricanement à chacun de ses sauts résonnait dans l'antre, la situation semblait finalement l'amuser. Puis John la prit dans le creux de sa main, et sembla murmurer ses mots... "Gentil trolliface..."

- Parfois les longs discours semblent se substituer à des phrases concises et qui font sens. Le propre de la politique est de noyer les citoyens dans une cascade de paroles qui n'ont pratiquement aucun sens. Tu essaies de nous dire, toi Sarenza, que tu n'es ni fuyard, ni un Eniripsa capricieux, au final, un bon soldat. Un bon soldat Brâkmarien, sûrement. Mais peux-tu n'être qu'un Nocerien ? Pas un bon Nocerien, un simple Nocerien.

John Slater sembla murmurer quelques mots au Trolliface qui se hâta aussitôt dans une pièce annexe, à peine sa lueur s'effaça dans l'ombre qu'elle reparut, faisant léviter au-dessus d'elle un parchemin qui sembla noircir au contact de la créature, sans s'embraser.
L'Enutrof s'en saisit, ses yeux parcouraient habilement les lignes du parchemin, il espérait que Sarenza et Citromignon observaient avec attention ce qui se déroulait.


- Vos faits d'armes. Que pourrais-je y lire ? Je parle de faits d'arme sous les ordres de Brâkmar.. Voyons voir, à cette date Sarenza, je lis que vous êtes un aligné de grade 1 et d'alignement 33. Pas encore un héros, mais au moins un bon Brâkmarien.

Il redresse la tête, alors que Malm et Dahwa viennent de se retirer, il fixe les deux candidats, son regard se noircit...

- Tout les deux savaient que dans cette antre, dans cette assistance, dans cette guilde et dans cette alliance qu'est l'Aurore Pourpre, nombre de personnes vont sont hostiles. A juste titre, elles estiment que vos antécédents seraient des motifs suffisants pour vous jeter dans une fosse remplis d'enfants Brâkamriens affamés, et croyez-moi... Le cannibalisme est une habitude ici...

Il s'arrête un instant, puis reprend.

- Il arrive parfois, dans les jours plutôt sombres où Oto Mustam n'est pas de bonne humeur qu'il décide de priver ses soldats de nourritures plusieurs jours, parfois plusieurs semaines. Les plus forts font avec, les plus faibles se dévorent les doigts inutiles, parfois les plus affamés se dévorent entre eux. J'ai été convié à un festin tout particulier. Un jour, après 11 jours passés dans des cellules crasseuses et sans qu'aucun repas ne leur fut servit, trois soldats qui avaient été trop laxistes envers la Hell-raiser retrouvèrent enfin la liberté. Ils espéraient qu'on leur offrirait un repas décent, du pain, de la viande de CORU... Il n'en fut rien. On leur servit, tout à fait vivants, leurs mères, leurs pères, leurs fils... Oto Mustam estimait que la valeur d'un Brâkmarien se mesurait à son immoralité et à son désir de vivre assez longtemps pour détruire les ennemis de la cité.

Le Trolliface affichait toujours cet inquiétant rictus qui, adjoint au discours macabre de Slater, semblait glacer le sang des deux candidats.

- Je regardais ces hommes confrontaient à leurs familles respectives. Ils savaient que, s'ils ne mangeaient pas, ils mouraient de faim et n'auraient jamais la chance de tuer un Bontarien, ce qui jetterait un déshonneur certain sur leurs noms. Mais étaient-ils suffisamment brisés pour accepter de dévorer leurs semblables ? Un seul d'entre eux participa aux festins, les deux autres s'urinèrent dessus, puis retournèrent dans leur cellule, où ce fut d'autres prisonniers qui les dévorèrent à leur tour.

Il s'arrêta, ferma les yeux et affichait une moue étrange.

- Personne ne sait qui est ce soldat qui a dévoré son fils et sa femme se jour là. Tout le concernant fut brûlé, oublié jusqu'à l'existence. Seul Mustam connait son identité. Les rumeurs veulent que ce soldat est mort au cours d'un raid en Bonta, d'autres disent qu'il est toujours vivant. Je n'ai pas d'avis sur la question, cette anecdote n'est pas là pour statuer du sort de ce soldat. Manifestement, vous ignorez trop de choses sur Brâkmar, mais cette ignorance n'est que temporaire, j'en suis certain. L'Aurore Pourpre a jadis marqué l'Histoire, aujourd'hui ses aspirants, ses héritiers, veulent maculer le sol d'Amakna du sang des ennemis de Djaul et de Rushu.

Il marqua à nouveau une pause, passa sa main dans sa barbe.

- Comme partout, et surtout dans notre famille, il y a des extrémistes. Des Djauliens purs et durs, qui tueraient pour un kama et pour qui ta présence ici est une insulte. Je suis un Djaulien pragmatique, tu es assurément une âme corrompue et vengeresse, ton compagnon te suivra dans la lutte, tout les deux seraient au service de notre cause, laquelle n'est pas incompatible à la vengeance personnelle, mais n'oublie pas ce que j'ai dit précédemment. Tu es venu ici ignorant de tout, cet entretien a viré au procès, et pourtant... Pourtant, tu es encore là.

Il n'ajouta rien et se retira, laissant les frêles candidats à leurs turpitudes. Il espérait que les deux candidats comprendraient le sens de l'anecdote. Il espérait qu'ils parviendraient à convaincre toute l'assistance, mais ne rechignerait pas à les voir mourir lentement et douloureusement.

_________________
#BackInBusiness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://johnslater117.wordpress.com/
Wang
[Artisan] hein hein
avatar

Nombre de messages : 3742
Localisation : dans sa tête
Elément : opti
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)   Lun 27 Jan 2014 - 17:30

Le trop de tumultes réveilla tant de vieux démons....... les individus furent expulsés et les portes furent refermées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.networkanime.com/index-cat-kaos.html
 
La ténébreuse histoire qui nous vint de many (Refusés)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Background] Tribu des Ogres Punk / Iroquois
» L’Histoire derrière nous
» La triste histoire d'un rêve éphémère
» La cuillère de bois : une tradition bien de chez nous
» Une histoire en trois mots...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: