AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
monkeys
Invité



MessageSujet: Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]   Jeu 13 Juin 2013 - 20:12

Lui ce qu'il aime c'est le sang, les gnons et les cris de douleur !


Voici son histoire.


A première vue on pourrait croire qu'il s'agit d'un disciple de Sacrieur, mais non c'est bel et bien un Iop.


Adorateur de Djaul, il était d'une cruauté sans égal. Il était impossible de parler de lui positivement tant ses crimes étaient nombreux et sanglant.

Tout commença en Juinssidor 639, ce jour étrangement lumineux pour Brakmar vit naître un jeune Iop, que sa mère nomma Lord-Monkeys dans son dernier souffle.
Une vie biens triste s'annonçait à lui...

Il avait pour habitude dans sa jeunesse de chasser le scorbute pour concocter de nouveaux poisons tous plus mortel les uns que les autres, il aimait aussi terrifier les Bworks qui vivaient aux alentours de Brakmar.
On dit d'ailleur que les Bworks le craignaient plus que la lumière du jour.

Le temps passait et se jeune Iop grandissait et progressait chaque jours, il devenait de plus en plus fort dans l'unique but de servir sa citée, Brakmar la sombre.
Comme son grand père et son père avant lui.
Il était extrêmement fier de marcher dans les pas de son géniteur, il s'entrainait avec hardeur chaque journées depuis son enfance en attendant ce glorieux jour ou il serait appelé à combattre l'ennemi juré Bontarien.

Jusqu'au jour ou ...


BOUM BOUM BOUM !! La porte tremblais sous les coups.
C'était un garde de Brakmar qui frappait à la porte avec détermination.
Le jeune Iop saisi son épée par précaution et alla ouvrir la porte.

- "Soldat, le jour que tu attendais avec impatience est arrivé" dit-il d'une voix grave.


- "Bien, je suis prêt" lui répondit-il d'une voix calme et posée.

Intérieurement il jubilait ! Il allait enfin pouvoir réaliser ce pourquoi il s'était entrainé si durement.
On aurait presque pu entendre le ouf de soulagement des Bworks, qui pourraient désormais sortir de leur trous sans craindre de mauvaise rencontre.

En route pour le campement, le garde lui expliquait la mission de l'armée levée par la citée Brakmarienne.

- "Mon gars j'espère que t'es prêt à en découdre, va y avoir d'la castagne comme on dit"

- "J'attend ça depuis des années, je suis prêt" dit-il aussitôt.

- "Bien, tu seras sous le commandement de Dragnaïr, ton père. Votre mission sera de soutenir l’assaut du haut de vos dindons ! Ton vieux t'en dira plus au moment venu."

- "C'est un honneur de pouvoir servir auprès de mon père, merci"

Il gardait son calme mais mourrait d'envie de hurler sa joie.

La bataille s'annonçait, au loin apparaissait des centaines de légions Bontarienne, mais il n'avait pas peur, pas d'appréhensions, il était excité à l'idée de livrer sa première bataille.

Son père prit la parole.

- "Soldat, aujourd'hui notre mission est de repousser ses envahisseurs venus du Nord, nous chevaucherons et vaincrons ses insectes et utiliserons leur crânes comme des choppes à bière !!"

Un hourra général se fit entendre, et se propagea à toute l'armée.

Lord-Monkeys enjamba sa monture et se prépara à l'attaque.

Epée... OK, Bouclier... OK, armure... OK !

La corne retantissait, c'était l'heure de la charge, la victorieuse charge se disait-il.
Ils fonçaient comme un seul homme, sur l'armée adverse dans un vacarme assourdissant et terrifiant.
On entendait les cris des soldats, le fracas des épées les unes contre les autres et le pas silencieux de la mort.
Malgré leurs efforts, les Bontariens plus nombreux et mieux préparés prenaient le dessus, quand soudain, une vision d'horreur arriva aux yeux de notre héros.
Son père chuta de sa monture, touché par une flèche et aussitôt harcelé de coup par l'ennemi.
Ses yeux se changèrent, ses vaisseaux sanguins explosèrent.
Il chargea seul les troupes face à lui, et dans une colère dont seul les Iop ont le secret, il se déchaîna et massacra tout ceux qui ce trouvèrent devant lui.

Il ne prêtait même plus attention au bruit sourd de la corne qui sonnait le replis des troupes.

Les Bontariens fuyaient...
Il se jeta aux pieds de son défunt père, et dans un hurlement qui retentit jusqu'au repère d'Otomaï, il jura par tous les Dieux qu'il vengera son père.

Le temps passait et Lord-Monkeys cherchait toujours comment arriver à son but.

Il cherchais désormais à assouvir sa soif de vengeance, mais il était seul et isolé. C'est ainsi qu'un jour ou il noyait sa tristesse dans une choppe de houblon fermenté à la table d'une taverne sombre et puante il entendait parler d'une confrérie, une confrérie qui pourrais bien l'aidé...

Il décida alors d'aller à leur rencontre, il chercha les dénommés Primum Nocere et vint frapper à la porte de l'antre.
Celle ci allait-elle s'ouvrir ou rester fermée ?
Seul l'avenir allait lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
monkeys
Invité



MessageSujet: Re: Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]   Lun 1 Juil 2013 - 16:03

Il sifflotait, allongé dans un coin, une brindille de blé dans la bouche, se demandant quand est ce que les Primum Nocere allaient porter attention à lui.

Peut être étaient-ils en croisade,défendant corps et âmes l'honneur de L'Aurore Pourpre dans le monde des douze.

Il attendais, impatient de pouvoir lui aussi se castagner pour la gloire de la guilde Primum Nocere et de son alliance.

Il frappa encore une fois à la porte dans l'espoir de la voir s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Aorewen

avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 22
Localisation : Brâkmar.
Elément : Troll.
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]   Lun 1 Juil 2013 - 16:41

Aorewen vit l'intrus le premier, s'avança tout en restant dans l'ombre, et quand il fut sûr que son interlocuteur pouvait apercevoir sa silhouette, lâcha dans un soupir...

-Tu es trop faible...

Puis il s'en retourna à sa préparation pour exterminer le clône de Goultard dans la forêt des abraknydes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monkeys
Invité



MessageSujet: Re: Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]   Mar 2 Juil 2013 - 12:07

Voila donc l'Elite se dit-il.

Moi, trop faible...

Moi qui ai déjà térassé les pires créatures dece monde, moi qui ai conquis les territoires enneigés de Frigost, les terres de feu de Pandala, les landes désolées de Sidimote et la terrible île de Grobe,
je serais trop faible ?

A l'entente de ses mots il hurlait :

- Laissez moi une chance et vous verrez que de faible il n'y a que ma pitié !!
Revenir en haut Aller en bas
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]   Mar 25 Fév 2014 - 14:29

Les chercheurs d'or disent que les plus grosses pépites vous passent juste sous le barbe. Peut-être en est-il pareil des recrues, que cela soit en bon ou en mauvais.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ceci n'est pas un conte de fée [Abandon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ceci est un 44 magnum...
» [Story] Le Conte de Sahmad : Podcast n°5
» [Story] Le Conte de Sahmad : Podcast n°6
» [Kaguya-Hime] - Le conte et... une seconde, WHAT!?
» Traduction Conte Français=>Allemand "URGENT"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: