AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Un manque, pire qu'une drogue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xiga

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 25
Localisation : Florensac (34)
Elément : Air
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Un manque, pire qu'une drogue.   Jeu 13 Mai 2010 - 13:25

Une journée comme les autres, démotivé, exaspéré, je ne savais plus quoi faire,
ni comment faire,je me posais des questions, mais pas de réponses me venait à l'esprit,
j'étais vraiment au bout de mes forces. Cela fais déjà très longtemps que je l'ai ai quitté.
Au fond de mon coeur, des regrets qui me hantent tous les jours, j'avais cette sensation
de dégout au fond de moi, une haine profonde envers moi-même. Celle qui vous détruit profondémment.
J'avais décidé de faire une longue pause , de prendre du recul sur moi-même, je suis partit,
mais avec un énorme regret, j'avais tout laisser, mes amis, ma fierté , mon honneur, et après tout
cette Primum qui me tenait tant à coeur. J'ai disparut subitement en les délaissant,
j'avais honte au fond de moi. Je m'étais investit dans cette organisation, depuis mon plus bas cercle (105).
Ils m'avaient tout appris dans ce monde, et j'étais devenu l'un des leurs.
Depuis, des jours et des jours passèrent, je ne savais plus où j'en étais, je revoyais toutes
ces aventures menées avec eux, cette joie de vivre chaque jour avec eux, c'était si merveilleux
que je les considérer comme ma famille avant tout, mais que j'avais laisser tomber.
Une haine profonde m'envahissait à chaque fois que je repensais à tous ses souvenirs, mon sommeil
était lourd, très lourd, et je me disais que tout ira mieux, comme à chaque fois...
Depuis ce temps, j'étais devenu fort, mais avec un coeur encore très sensible dût à mon passé.
J'avais peur, très peur de les revoir, et de voir leur réaction, je me posais pleins de questions.
J'en avais marre de vivre dans le doute, la peur, et de ne plus retrouver ces sentiments que je
vivais avec eux.
Et ce jour, j'avais décidé de prendre mon courage à deux mains, de faire un retour dans mon passé,
de revenir servir Brâkmar, de mettre fin à tous ces bons à rien, et surtout, l'envie de réintégrer
cette famille, qui me manquait tous les jours.
Une fois en route, je pris le chemin, mon coeur battait très fort, cela faisait fort longtemps
que je n'étais pas revenu dans ce coin, tous les souvenirs rententirent en moi.
Une fois devant cette porte, je ressentit un frisson, comme la première fois que j'étais venu
dans cet endroit. Ce fut difficile d'aller oser toquer à cette porte, mais j'avais l'envie
les retrouver, et rien n'aurais pu m'en empécher, j'étais prêt à tout.
Je toque, puis attend ...


Bonjour la Nocère, ça faisait longtemps Smile
Je sais que quitter la guilde est définitif, mais je tente ma chance, et je viens expliquer les raisons de mon départ, et surtout de mon retour.
J'ai quitté la guilde et arrêté le jeu durant une longue période même si certains précédemments avait nié que je n'avais pas arrété, ce n'était plus moi sur le compte, c'était mon cousin, comme certains avaient pu le remarqué, mais depuis il n'a plus mon compte je vous rassures.

Depuis peu, je rejoue, deux semaine environ que j'ai décidé de faire un tour, revoir des gens de la Primum, le faire un coucou et j'ai de nouveau l'envie de rejouer. Je suis désormais de cercle 191, et j'ai changer d'élément, je suis air. Depuis que j'ai quitté la Nocere, c'est vraiment un gros vide dans le jeu, ça me manque vraiment de plus jouer avec vous. J'espère vous revoir bientôt, et rejouer avec vous comme avant.
Bonne lecture à vous. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://primum-nocere.heavenforum.com
Dropit
[Passeur] Rhumaddict
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 26
Localisation : sur Orbite
Elément : Flow
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   Mar 18 Mai 2010 - 23:40

Le Grand Trésorier revint de la chasse aux Kamas tel un Sram fourbe et malmené. Il vida ses poches et compta son butin de la journée. Des pièces brillantes illuminait le regard cupide de l'avare, faisant ressortir ses yeux flamboyant et ses dents moisies. Certaines étaient tachetés de sang commun, d'autre incrustés de cuirs rouges où de plumes blanches, mais une pièce en particulier attira son attention. Une pièce qui comportait enfaite une partie marqué par la peau d'ailes de démons, et l'autre partie par des bouts de plumailles pâles. Il la pris en main, et voulant s'amuser à "pile ou face" la jeta en l'air. Son atterrissage ne se déroula pas comme prévu puisque le Kamas fusa vers l'extrémité de la salle, tomba, et finie dans l'infime trou à rats. Cependant, compte tenu de la laideur de cette pièce et la cupidité du vieillard, cela le conforta plutôt. Il ramassa ses trésors et partie dans l'obscurité de l'antre.

_________________
"Juif & Bitch ! Let us, Get rich !" ©J&B Corp. 2009.
"La haine est une diablesse, elle m'invite à danser"



TeamForrainFeujBGiksdéKESKIA ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mawa
Chat Loperie
avatar

Nombre de messages : 580
Localisation : Sur son coussin !
Elément : Echec <3
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   Mer 19 Mai 2010 - 7:47

Il était tard dans la nuit, quand Mawa se réveilla et décida de se lever. Elle s'étira et se glissa dans ses pantoufles. Avec discrétion elle voulu prendre quelque chose à boire. Elle sortit de sa chambre, puis referma la porte qui claqua. Sûrement à cause d'un courant d'air. La porte de l'Antre devait être restée ouverte. Elle grommela et décida de descendre quand même. Plus elle avançait vers l'entrée, plus elle entendait un gémissement. Une voix! Quelqu'un était dans l'Antre. Cette voix ne lui était pas connue. Toujours, sans faire de bruit,elle s'approcha un peu plus pour entendre ce que l'inconnu avait à raconter. Le meilleur endroit pour entendre sans être vu était sur la rampe de l'escalier. Elle s'y aventura, et commença a écouter. Quand l'homme cessa de parler, Mawa glissa sur la rampe, cassant un objet en verre. L'homme l'avait sans doute entendue, il fallait aller le voir. La jeune ecaflip s'avança vers lui tout en retirant les éclats de verre qui rentraient dans sa peau:

Maljour à toi. J'ai entendu et écouté attentivement ton histoire. Tu dois sûrement autant me connaître que je te connais. C'est à dire nullement. C'est pourquoi je ne peux me baser sur ton passé. Je ne peux voir que ce que tu es, au présent.

Mawa se mit à tourner autour du postulant, tout en continuant:

Hmm, contrairement à ta voix, tu ne semble pas trop frêle. Je ne doute pas de tes motivations, cependant... Es tu sûr d'avoir toujours cette envie d'exterminer un à un les bontariens? N'es tu pas là, seulement en quête de souvenir? C'est très courageux, ou inconscient, d'être revenu ici, te faire juger une seconde fois. De plus en connaissance de cause... Ton coeur va sûrement devoir s'endurcir, pour combattre avec plaisir, comme avant.
Tu dois sûrement savoir, que tout n'est pas demeuré tel que c'était lors de ton grand départ. Tout change... Je n'ai rien à dire, contre toi... Pas grand chose en ta faveur non plus. Je te laisse entre les mains de mes confréres.



Mawa repartit dans sa chambre, sans avoir rien bu. Tout ceci l'avait fatiguée et énervé. En remontant l'escalier, elle mit une fois de plus le pied sur un bout de verre. Tout en jurant, elle continua à monter. Y'a des jours il vaut vraiment mieux rester couchée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyrr
[Passeur] Calimerus Pwalus
avatar

Nombre de messages : 1748
Age : 30
Localisation : Chez Yopi
Elément : Sauvage
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   Mer 26 Mai 2010 - 2:34

Lorsque Satyrr fit se réveilla de la maladie qui avait touchée un bon nombre de ses confrère, une maladie intitulée L’Exam Hein, Satyrr se rendit à l’entrée et s’aperçut qu’un grand nombre de postulant était la, certains avaient la peau sur les os tellement ils avaient attendus. Satyrr s’adressa à eux nonchalamment :
« Tout d’abord je ne tiens pas à m’excuser auprès de vous, ça n’est pas dans mes habitudes. Sachez qu’un grand nombre de nos frères, et pas les moins importants, ont été convalescent ces derniers jours, c’est pourquoi nous n’avons pas pu vous accueillir comme il se devait. Mais cela n’a pas d’importance. Si vous êtes vraiment motivés à nous rejoindre, vous aurez la patience. Sinon vous n’êtes tout simplement pas convaincu de votre avenir chez nous. »

Le Sadida s'adressa d'abord à Xiga :

"Xiga, je te connais bien et tu nous connais bien. Pendant un temps tu fus des nôtres mais tu décida de nous quitter. Bien que je ne fus pas présent en ces temps anciens, on m'a rapporté les faits qui se sont produits. Tu nous a quitté au moment ou la guilde allait mal, au moment ou celle-ci avait le plus besoin de toi. Nous n'aimons pas les gens qui vont de guilde en guilde en fonction de la santé de celle ci. Nous recherchons des gens capables de partager une idéologies : Primum Nocere. Si tu nous a quittés ce jour la, c'est que tu croyais plus en ton devenir qu'en l'idéologie en laquelle tu avais prêté serment.
Cependant comme je l'ai expliqué je n'étais pas la ce jours la et la personne avec qui j'entretiens des conversations en Amakna de temps en temps me parait bien différente du portrait du lâche que je viens d'évoquer. J'en déduit que tu as muris et que a présent tu es capable d'apporter ta pierre à l'édifice. Je suis pour que tu revienne parmi nous, même si bien entendu tu serais à l'essai pour un temps probablement plus long que la normale ce qui veux dire qu'au moindre soucis de comportement nous n'hésiterions pas a te bannir. Mais j'ai confiance en ta personne et je t'appuie.

Cependant, tu devras convaincre ceux qui étaient la à ton départ. En effet mon appui ne suffira probablement pas, tout les passeurs doivent être pour ton retour ou tu ne reviendra pas. C'est ainsi que les Primigènes en ont décidés.

A toi de prendre ton destin en main à présent.

_________________
ça tire ...

<---s@T-<|\R=> 180 DC 0 TuTu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke

avatar

Nombre de messages : 745
Age : 27
Localisation : Elsewhere
Elément : tenebris nigrum ignis
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   Mer 26 Mai 2010 - 5:54

Il y a peut de temp, Zeke entendit Satyrr, Gaby et Yopi discuté des règlements de la Primum Nocere. Ils évoquèrent le fait que lorsqu'une personne quitte la Nocere, il n'y a pas de retour possible. Voulant s'intégré à leur discution, la jeune mascotte compris que sa voix n'avait pas une très grande importance mais il voulut toutefois donner son avis sur le sujet, donc il laissa un parchemin adressé a Xiga.

Parchemin :

Si tu entres dans la Primum Nocere, tu y restes. Si tu pars, tu laisses tomber l'idéologie d'une puissance qui ne permet pas l'erreur. Si tu pars, tu laisses tomber tes compagnons. Si tu pars, tu détruits une partie de ton être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valyara
Maîtresse Nocere
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Derrière le miroir
Elément : Tsunami Incandescent
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   Mer 2 Juin 2010 - 21:15

La Maîtresse Nocere entra d'un pas rapide, le visage contrarié et l'air mausade. Elle secoua un instant la tête et se tourna vers le déserteur.

J'ai accepté le retour d'un ancien qui avait quitté notre confrérie car il en estimait en avoir fini avec l'univers de Menalt, ici tu es parti car tu estimais que la guilde ne suffisait pas à tes attentes, je ne peux que t'encourager à faire face à tes choix et à les assumer.
C'est pas un moulin ou l'armée du salut ici, si on ne satisfait pas aux exigences des plus difficiles soit, mais je ne vois pas pourquoi on satisferait plus à celles-ci aujourd'hui.

Passe ton chemin, les portes de la Nocere sont closes.

La xelorette se détourna et entra dans une des salles du fond, d'où provenait les cris d'un angelot donc la souffrance n'allait que s'amplifier. Qu'il était bon de faire du mal aux gens...

_________________
-- Dulce et decorum est pro Nocere mori. --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un manque, pire qu'une drogue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un manque, pire qu'une drogue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un manque, pire qu'une drogue.
» Les elfes de sang en manque
» Les MMORPG : une drogue?
» Mon lapin répire, mais c'est tout
» le pire du net

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: