AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-Yarblek
Invité



MessageSujet: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Lun 26 Oct 2009 - 22:57

Le monde n'était que douleur.

Au prix d'un immense effort, il rampa jusqu'à l'olivet le plus proche et s'y adossa. Il sentait ses dernières forces quitter inéluctablement son corps. Il ne pouvait plus lutter, il ne voulait plus lutter. Il ferma les yeux...
Les rouvrit.
Sa vision, devenue floue, baissait encore.

Le monde n'était que douleur et souffrance.

Et la souffrance qui irradiait son corps n'était rien comparée à celle, amère, de la trahison. Il voulu passer la main à son visage, mais y renonça bien vite. Sa main était bien trop lourde et son visage bien trop loin. Qu'avait-il bien pu penser ? Que personne ne réagirait ? Qu'on le laisserait partir sans rien dire ? Quel idiot... Il haïssait son manque de lucidité, car il aurait du le voir venir à des kilomètres !

Un grognement jaillit de sa gorge. Se relever sans tenir compte de la douleur, appeler sa dragodinde, la monter...

Sa tête retomba sur sa poitrine. Il fallait pourtant qu'il le fasse... S'il voulait... Il fallait qu'il...

Ses yeux se fermèrent sans qu'il puisse les en empêcher.

Le monde n'était que douleur.

Et amertume...



***


La journée tirait à sa fin, les badauds commençaient à se retirer, et le brouhaha faisait place au silence sur le place marchande du village d'Ankama. Les commerçants ne cherchaient plus à vendre, il n'y avait plus personne à qui vendre, et il calculaient donc le bénéfice de leurs ventes. Un en particulier avait de bien avoir gagné sa journée, un disciple de Sram qui avait l'air de bien utiliser les légendaires techniques d'arnaque de son dieu.
Une silhouette encapuchonnée s'approcha de lui sans qu'il ne la remarque, aussi silencieuse qu'une ombre. Le marchand ne l'aperçu que lorsqu'elle fut arrêtée près de lui. En bon commerçant, il essaya de paraître sûr de lui et n'accorda pas un regard à l'intrus. Il était particulièrement doué à ce petit jeu.


- J'ai plus rien à vendre désolé, tout est parti dans la journée, tu n'avais qu'à arriver avant !

Il s'attendait à une réponse outrée, mécontente, insultante, ce qui l'aurait pousser à sortir ces dagues et tuer l'infortuné qui le dérangeait lors de ses comptes, et ce sans être dérangé par la milice. N'avait-on pas bafoué son honneur, sa réputation ? Cependant, ce fut un tout autre ton de voix, et une toute autre réplique, de ce à quoi il s'attendait.

- Je ne suis pas venu pour payer, mais pour encaisser...

L'inconnu ôta alors sa capuche, révélant le visage d'un disciple Ecaflip au pelage blanc. Ses traits étaient fatigués, mais il se tenait droit, et ne laissait rien paraître de ses émotions. Le disciple de Sram sembla soudain se décomposer, c'est pour dire, lui qui n'était déjà qu'un tas d'os... Il bafouilla quelques inepties incompréhensible avant de pouvoir articuler des paroles sensées.

- Mais... Vous ici, déjà ? C'est impossible, je n'ai pas eu le temps... C'était un délai bien trop court, je...

- Vos explications sont inutiles. Je sais que le délai était bien trop court voyons... Cependant, vous n'avez passé aucun moment à chercher ce que je vous avais demandé, et ça c'est inacceptable...

- Mais... Mais si voyons je...

- Je ne vous avais pourtant pas demandé grand chose... Un petit renseignement, une broutille... Mais non, monsieur aime faire des affaires hein ? Et bien il vient d'en rater une !


Soudainement, le disciple d'ecaflip fit un large geste pour porter son bras droit au manche de son marteau, laissant le temps au marchand de sortir ses dagues et les planter dans le cœur de son assaillant. Enfin, c'est ce qui aurait du se passer si le félin n'avait pas bondi avec une agilité remarquable, pour se placer derrière le disciple de sram, et lui asséner un terrible coup sur le crâne, qui se brisa dans un horrible bruit. Sans un regard de plus pour la dépouille de défunt commerçant, le chat blanc soupira.

- Bon, et bien on dirait que ça ne sera pas pour cette fois non plus...


***


Cela faisait 3 jours qu'il n'avait pas bougé. Pas mangé, pas dormi. Il restait là, assis, tout seul, à regarder l'océan. Depuis le promontoire du port de Madrestam, cela faisait 3 jours qu'il n'avait pas prononcé le moindre mot. Perdu dans ses pensées, il ne faisait pas attention au monde qui l'entourait, aux mouvements autour de lui. C'est ainsi qu'il n'avait pas entendu la jeune disciple de Sacrieur venir s'assoir à côté de lui, et n'avait pas remarqué non plus qu'elle y était restée jusqu'au soir. Quand il s'aperçut enfin de sa présence, il se retourna et la dévisagea. Une disciple de Sacrieur à la peau noir et aux cheveux blond. Habillée d'un pantalon et d'un bandeau blanc, elle était très plaisante à regarder. Peut-être est-ce cela qui le décida à parler, ou pas, toujours est-il qu'il ouvrit la bouche.

- Je me demande... Quand est-ce que j'en aurais fini avec ça ? Cela fait si longtemps que ça a commencé, et ça n'est pas prêt de s'arrêter... Qu'est-ce que tu en pense toi ?

La sacrieuse se tourna alors vers lui et plongea ses grand yeux dans les siens, avant de répondre d'une voix douce.

- Peut-être... n'as-tu pas pris le bon chemin dès le début. Peut-être vas-tu dans une voie qui ne mène nulle part...

- Mais, dans ce cas, comment revenir en arrière, comment savoir quelle voie est la bonne ?

- Il est impossible de remonter le temps, cependant, il n'est rien de plus simple que de changer de voie, dans ton cas tout du moins... Il faut maintenant choisir la bonne, et pour cela...


La jeune femme se releva, siffla pour appeler sa dragodinde et l'enfourcha.

- Je vais te poser une petite question, toute simple. Pendant toutes ces années où tu recherchais quelque chose dont tu ne savais pas si cela existait vraiment, qu'as-tu préféré faire ?

Sur ce, elle fit partir sa monture au galop, laissant le disciple d'ecaflip méditer ces paroles assez étrange...


***


Il marchait d’un pas rapide, vif et décidé, dans l'obscurité naissante, ne laissant rien transparaitre de ses pensées. Au détour d’une ruelle, il s’arrêta brusquement, et sortit une flasque rouge sang de sa poche. Une fois qu’il en but le contenu, il disparu brusquement, pour se retrouver devant Oto Mutsam, dans la milice de brakmar. Sans un regard pour les démons de bas étages qui grouillaient là, il sortit du bâtiment et se dirigea rapidement dans les rues de Brakmar la Sombre, sachant apparemment où il allait. Les rues défilaient devant lui sans qu’il ne ralentisse un seul instant. Au bout d’une dizaine de minutes de marche, il stoppa net devant la porte d’une maison lugubre. Il était arrivé… La maison des Primum Nocere, enfin…

Il en était certain à présent. Pendant 1 année entière, il avait réfléchit à la cette question. Cette question qui l'avait obsédée pendant toute une année, et à laquelle il avait enfin trouvé une réponse définitive.

Après un moment de silence, il poussa la porte et entra dans la demeure des Primum Nocere...

Il pénétra dans une grande salle, vide de toute présence vivante hormis la sienne. Ne sachant que faire, appeler, attendre, il patienta un moment. Après plusieurs longues minutes, il se décida à appeler.


- Et oh ! Y a quelqu'un ? Nan parce que sinon je repasse plus tard !

Bon, et bien bon début pour intégré une guilde enfin bon, au point où il en était, il voulait en finir, et cela les ferait peut-être réagir un peu plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Satyrr
[Passeur] Calimerus Pwalus
avatar

Nombre de messages : 1748
Age : 30
Localisation : Chez Yopi
Elément : Sauvage
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Mar 27 Oct 2009 - 0:03

Comme à l'accoutumée, Satyrr roupillait dans un coin de la maison des Nocere.Une fois encore, ce sommeil allait être interromput. Une fois encore, le Sadida allait être d'une humeur massacrante. Mais voyons plutôt la suite de l'histoire.

" Et oh ! Y a quelqu'un ? Nan parce que sinon je repasse plus tard !" miaula l'intru qui avait osé franchir les portes des enfers.
A ces mots, Satyrr fut tenté de répondre négativement et de se rendormir. Il n'était pas d'humeur à parler. Il pleurait encore le départ inexpliqué de son ami Couno, le doyen de ce monde. Cependant son hésitation à répondre le fit pousser un léger gémissement permettant à l'Eca de remarquer la présence de la boule de poil. Satyrr n'avait plus le choix il devait aller l'accueillir.
"De toute façon il aurait fini par renifler mon odeur" grommela le pwalu bourru.

Mais en voyant l'Eca, il eut un éclair de lucidité.
-Ho! tu dois être Yarblek! Ma chère Obscurette m'avait prévenu de ta venue. Cependant, d'après ses dires, tu as mis longtemps pour te décider à nous rejoindre. Je serais très curieux de savoir ce qui t'a fait franchir le pas.
Tu es un ami d'Obscurette, alors je t'invite à en discuter autour d'une bonne bière.

_________________
ça tire ...

<---s@T-<|\R=> 180 DC 0 TuTu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Physalia
[Passeuse] GaGarce bordélique.
avatar

Nombre de messages : 3725
Age : 30
Localisation : Près d'Oto
Elément : Strontium
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Mar 27 Oct 2009 - 17:48

Obscurette était elle aussi dans la pièce, elle était restée derrière Satyrr. S'ennuyant, elle n'avait trouvé d'autre occupation que de tresser la tignasse du poilu -qui ne l'avait d'ailleurs pas encore remarqué- L'oeuvre (bien trop grand mot pour la chose, mais c'est ainsi qu'elle le considérait) n'ayant pas été tout à fait fini, le grand et fort Sadida avait perdu son charme et son charisme qui faisait de lui le plus imposant poilu du secteur ! Contemplant sa moitié d'oeuvre avec fierté, la disciple Sacrieur sautilla jusqu'à son ami qu'était le nouvel invité.

-Te voilà enfin ! Tu en as mis du temps mon -elle avait tendance à s'approprier tout ce qui lui passait devant, et bien plus certainement, les hommes- Yarblek ! Je suis bien heureuse de te voir ici ! Viens donc t'asseoir près de nous, j'vais appeler mes confrères.

S'approchant du robuste escalier, elle s'écria avec autant de douceur qu'un commerçant Astrubien :


- HEH ! Bande de larves visqueuses, debouuuuut ! J'ai quelqu'un à vous présenter ! Quelques complaintes et insultes se firent alors entendre avant de voir débouler quelques membres curieux de voir le nouveau venu.

La sacrieuse regagna sa place auprès de ses amis et convia le chaton à répondre à la question que lui avait posé le nouveau Passeur Nocere.

_________________
Inter arma silent leges !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Yarblek
Invité



MessageSujet: Re: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Mer 28 Oct 2009 - 1:57

Yarblek, car c'était bien de lui qu'il s'agissait, vit arriver un sadida avec une coiffure... assez spéciale... Il réprima difficilement une envie de moquerie et fit un effort pour l'écouter attentivement.

- Ah oui, elle vous a parlé de ça ? ... Et bien en faite il y a une explication très simple, je vais tout vous dire...

Ce fut le moment que choisi Obscurette pour émerger en sautillant de l'ombre de Satyrr. Elle était exactement comme dans son souvenir. Belle et séduisante... Attirante et dangereuse... Et toujours aussi captivante. Quand il s'en détacha les yeux, tous les Primum, ou du moins une bonne partie, il ne saurais le dire, étaient présents. Quelque peu intimidé, il réussis cependant à reprendre :

- Oui alors comme je le disais j'ai une raison très simple que je vais vous dévoiler. En effet, j'aurais du venir ici il y a deux mois environ, cependant, j'ai eu un contretemps qui a été, je pense, assez bénéfique pour moi. Un beau jour, ou peut-être une nuit, près d'un lac, je m'était end... euh non, c'est pas ça ! Un beau jour, disais-je, l'ancien tyran de ma précédente guilde est venu me voir pour m'annoncer qu'il se retirais, avec 2 autre piliers de la guilde, et qu'il me laissait la place de meneur. Comme ça, sans avertir les autres...
Cela faisait 3 ans que j'en faisait partie, et je n'allais pas la laisser disparaître comme ça. J'ai donc accepter ce poste, du moins pour un moment, afin de remettre la guilde sur pied. Je ne sais pas si j'ai vraiment réussis, cependant la quasi-totalité des membres en font encore partie, et j'ai trouvé quelqu'un qui endossera mieux le rôle qu'on m'avais forcer à exercer.


Il marqua une petite pause, puis reprit, d'un ton déjà plus assuré.

- Alors, me demanderez-vous, pourquoi quitter cette guilde ? C'est vrai, 3 ans, c'est pas rien ! Et bien là aussi j'ai une réponse toute simple... Il y a de cela une année, à une vache près hein, c'est pas une science exacte, Obscurette m'a posée une question. Je ne sais pas si c'était voulu, mais cette question m'a obsédée pendant toute une année, et lorsque j'ai enfin trouvé la réponse, je me suis aperçu que... Ce n'était pas avec ma guilde de l'époque que je parviendrais à faire ce qui m'importait désormais...
Et c'est ce pourquoi je suis maintenant devant vous...
Revenir en haut Aller en bas
Yopimarus
[meneur retraité] Nain Bleu
avatar

Nombre de messages : 1779
Age : 29
Localisation : Paris ville lumière
Elément : le sixième
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Ven 30 Oct 2009 - 0:27

Yopimarus revenait épuisé d'une conférence sur la faune locale de Bonta qui l'avait obligé à rester éveillé toute la nuit, lorsqu'il tomba sur l'ecaflip qui venait d'entrer.

"-Décidément, ça n'arrête pas..." ne peut-il s'empêcher de murmurer. Il s'approcha tout de même, et écouta avec plus ou moins de concentration la conversation. Un type plutôt convaincant ce Yarblek, peut-être même trop sûr de lui, ou du moins de son choix. L'eniripsa s'approcha.


"-Tu quittes donc une guilde après 3 ans en son sein, pour nous rejoindre. Et tu y as réfléchi pendant 1 an, je ne peux donc pas penser que c'est un coup de tête. J'espère simplement que tu fais le bon choix... Sache que Primum n'est sans doute pas la guilde que tu as idéalisée sans la connaître: tu seras peut-être désorienté au début, et qu'il te faudra t'adapter sans doute à la guilde: ce n'est pas elle qui s'adaptera à toi.

Quoiqu'il en soit, ta motivation est largement prouvée par ton acte, mais reste à voir si tu es réellement capable d'être des nôtres. Peut-être d'autres confrères désireront s'entretenir avec toi, mais dans quelques jours tu seras convoqué pour un dernier entretien. Je m'excuse de devoir te quitter si vite, et de ne pouvoir arracher quelques-uns de tes poils, mais je dois manger mon boudin de... koalak je crois, dormir, et repartir demain après une énième conférence, avec quatre ou cinq guildiens quelques jours en expédition."


L'eniripsa salua, et tout en mangeant sa chose sanglante compressée, se dirigea vers sa chambre à coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Yarblek
Invité



MessageSujet: Re: Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]   Sam 31 Oct 2009 - 11:31

Yarblek avait à présent une bière dans la main, que lui avait donné une des personnes présentes, et la tenait d'une façon qui se voulait désinvolte sans pour autant y parvenir. Il appréciait la bière, comme tout être humain digne de se nom, mais en tant qu'ecaflip il préférait le lait. Cependant, il ne le dévoilait à personne, car bon, ça fait tarlouze. Allez savoir pourquoi... Bref, il écoutait donc l'eniripsa qui lui tenait un assez long discours en essayant de rester concentré. Et oui, avec une bière dans les parages, et la promesse d'une autre dans l'air, il est difficile d'avoir l'esprit à même d'écouter quelqu'un pendant plus de 2 secondes 6 dixièmes.

- En effet maître mule guérisseur, cette guilde n'est probablement pas conforme en tout point à mes attentes, mais d'après les grimoires que j'ai pu feuilleter, c'est celle qui s'en rapproche le plus. Et je sais bien qu'il me faudra m'adapter -ou me soumettre, vous préférez quel mot ?- à votre guilde, je ne vais pas la changer en claquant des doigts, j'en suis parfaitement conscient. Cependant je suis presque certain -après tout le monde peut se tromper, mais pour ce cas précis cela m'étonnerais- que c'est celle où je serais le plus à l'aise...

Pour ce qui est de ma capacité à être des vôtres, je m'en remet à vous, vous êtes plus à même de juger cela que moi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un ecaflip frappe à votre porte[accepté]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Un ange frappe à votre porte xD* [Acceptés]
» Alltesse frappe à votre porte !
» Un tueur frappe à la porte ...
» [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse
» Le pardonnable monastique, frappe à votre poterne...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: